Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMonde du travail
Articles publiés dans cette rubrique
samedi 8 octobre 2011
publié par Christian Maurel
"LE SALARIE EST UN ENNEMI A FRAGILISER ET A ISOLER"
Entretien avec Danièle LINHART.
ENTRETIEN AVEC DANIELE LINHART : « LE SALARIE EST UN ENNEMI A FRAGILISER ET A ISOLER » PAR NADIA DJABALI (31 AOÛT 2011). Terminés les congés payés. Employés, cadres et ouvriers regagnent bureaux et ateliers. Enfoui sous les courbes de croissance et les baromètres « qualité » du capitalisme financier, leur travail est de plus en plus souvent individualisé, chronométré, chiffré. Une perte de sens source de souffrance. La sociologue Danièle Linhart décrypte cette guerre sourde menée contre (...)

lire la suite de l'article
samedi 8 octobre 2011
publié par Christian Maurel
"OUVRIR DE NOUVEAUX ESPACES DE DEBATS ET D’EXPRESSION AU SEIN DU MONDE DU TRAVAIL"
Conférence-projection-débat.
Dans le cadre des RENCONTRES DE L’EDUCATION POPULAIRE 2011 de la Mairie du 18ème arrt de Paris : CONFERENCE/PROJECTION/DEBAT (suivis d’un verre) : « Ouvrir de nouveaux espaces de débats et d’expression au sein du monde du travail » Le mardi 11 octobre de 19h à 22h à la salle des fêtes, Mairie du 18e. Nombre de personnes expérimentent aujourd’hui de nouvelles formes de réflexion sur l’organisation du travail. Des conférences gesticulées de Franck Lepage en (...)

lire la suite de l'article
dimanche 25 septembre 2011
publié par Christian Maurel
TRAVAIL ET DEMOCRATIE.
Appel à contributions.
Appel à contributions pour une publication Travail et Démocratie et constitution d’un comité éditorial. Prendre la parole à partir de son travail, discuter autour des normes d’un travail de qualité, c’est s’engager dans l’action pour transformer le travail et déployer ses dimensions émancipatrices. C’est réinsérer le travail dans le champ du politique et refonder l’activité politique sur le bien commun et le vivre ensemble. 1 - Introduction (...)

lire la suite de l'article
mardi 26 avril 2011
publié par Christian Maurel
"TRAVAIL-AMOUR / VIOLENCE-CULTURE".
avec Nicolas FRIZE, compositeur.
Espaces-Marx et le PCF vous invitent à participer à la septième rencontre du séminaire qu’ils organisent conjointement sur le thème : « la culture comme enjeu politique ». Cette soirée aura pour thème : "Travail – Amour / Violence – Culture" avec Nicolas Frize, compositeur. Il existe une infinité de violences au travail. Si nous mettons certaines de celles-ci en négatif (dans un miroir), nous voyons apparaître ce qu’elles révèlent du rapport que chacun de nous (...)

lire la suite de l'article
mardi 1er mars 2011
publié par Christian Maurel
LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL EST-ELLE UNE FATALITE ?
Nathalie CLAR
L’article ("Sortir de la souffrance au travail") de Christophe Dejours, psychanalyste, publié par le journal Le Monde du 21/02/2011, confirme que nous nous engageons dans un mouvement de prise de conscience de plus en plus important des souffrances causées par les « nouvelles » méthodes de « gestion » du travail et des travailleurs. La médiatisation des réflexions des chercheurs, intervenants, acteurs du monde du travail…est un pas important pour montrer que des choses sont (...)

lire la suite de l'article
jeudi 8 octobre 2009
publié par Gilles Patrat , Christian Maurel , Marc Lacreuse
De Jean-Michel Montfort
Métro, boulot, libido : une inscription de pensée dans le développement buvable ?
« Ce sont les petites choses qui ont besoin de nous. Parce que nous leur insufflons les anneaux de la vie Pour cela, plein d’amour, prenez mes mains, comme si, sans nous, toute chose restait seule à la fin . » Karlfried Graf DÜRCKHEIM. « Reconnaître nos semblables au travail comme des vivants énigmatiques, non comme des mécaniques exécutantes. La vie déborde les concepts, les procédures… ». Yves SCHWARTZ. Métro, boulot, libido, quel combat ? Au travers du (...)

lire la suite de l'article
jeudi 26 mars 2009
publié par Gilles Patrat , Christian Maurel
Éducation populaire et luttes sociales
Par Christian Maurel
Nous sommes à la fin de Germinal. La lutte des mineurs s’est terminée dans le drame et le sang. Après la mort de son homme et de deux de ses enfants, la Maheude redescend au fond de la mine. Lantier quitte la fosse dans l’air transparent de ce matin d’avril. " Il songeait à lui, il se sentait fort, muri par sa dure expérience au fond de la mine. Son éducation était finie, il s’en allait armé, en soldat raisonneur de la révolution, ayant déclaré la guerre à la (...)

lire la suite de l'article