Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesPartis politiques
INVITATION A DEBATTRE ( une initiative du réseau culture du pcf )
ART, CULTURE & METROPOLE
samedi 10 février / 9h - 13h / Espace Niemeyer / Paris 19e
mercredi 31 janvier 2018
publié par Marc Lacreuse

ART , CULTURE & METROPOLE

RENCONTRE - DEBAT

SAMEDI 10 FEVRIER 2018

Espace NIEMEYER Paris 19

-------------------------------------

communiqué du pcf :

ART, CULTURE & MÉTROPOLE :

Pas sans nous !

" Nous autres Parisiens, Franciliens, Métropolitains vivons une situation paradoxale : nous vivons dans la région la plus riche d’Europe, la plus dense, la plus « cultivée », la mieux dotée en équipements culturels de toute nature, la plus « attractive » pour les voyageurs du monde entier, amateurs d’arts, de monuments, d’histoire et de paysages … Pourtant La Région Ile-de-France, sur le plan culturel, se trouve parmi les dernières en matière de crédits publics par habitant. La DRAC d’Ile-de-France, qui est chargée de répartir les crédits de l’État, est celle qui en « déconcentre » le moins. Et, phénomène moins connu, la ville de Paris est, de toutes les grandes villes de France, celle où le budget culturel municipal, par habitant, est le plus faible. C’est un peu la « triple peine »…

Le rôle de la Métropole ne pourrait-il pas être de rééquilibrer tout cela ? Quant à la Grande Couronne, elle doit évidemment tenir toute sa place, même si elle n’est pas invitée au banquet du « Grand Paris »…

Nous entrons dans une période de turbulences où se télescopent une série d’informations contradictoires sur l’évolution territoriale du Grand Paris, de la Métropole et de la Région Île-de-France. D’ici la fin du mois de février le président de la République fera connaître sa position. On peut craindre le pire : suppression des trois départements de la première couronne, dilution des communes dans les gigantesques agglomérations déjà en place depuis la réforme territoriale de Sarkozy, la menace la plus précise étant la suppression des trois départements de l’actuel Grand Paris, au profit des grandes agglomérations de la première couronne et de la Région et au détriment des communes, qui semble avoir la faveur d’Emmanuel Macron, à la satisfaction évidente de Valérie Pécresse. La doctrine gouvernementale devrait être connue le 14 février, quelques jours après notre réunion.

La résistance s’organise, en Île-de-France et au delà. À titre d’exemple l’ « Appel de Montreuil » à l’initiative de nombreux syndicats et organisations professionnelles, rejoints par des centaines d’élus, de militants associatifs et d’acteurs culturels de toute nature (bibliothécaires, travailleurs du spectacle et de l’audio-visuel, opérateurs culturels des villes, artistes de toutes disciplines…) a ressemblé en quelques jours plus d’un millier de signatures, et se profile la mise en marche de nouveaux « États généraux de la culture ».

Les communistes remettent en ordre de marche leur « réseau national culture ». Neuf mois —le temps d’une gestation— nous séparent de notre Congrès extraordinaire de novembre 2018, qui sera précédé, les 28 et 29 septembre, d’une Convention nationale pour l’art, la culture et l’éducation populaire. De nombreux ateliers, tables rondes, auditions… sont en préparation. Ce compte-à-rebours, si nous savons bien l’investir, sera être le temps de la remise à sa juste place de la culture dans notre projet, notre programme, nos politiques, territoriales et nationale.

Nous proposons à toutes et à tous les communistes d’Ile-de-France, leurs ami-e-s et sympathisant-e-s investi-e-s ou souhaitant s’investir dans la « question culturelle » de se retrouver le samedi 10 février, de 9 à 13 heures, à l’Espace Niemeyer, Place du Colonel Fabien, pour une matinée de travail sur tous ces sujets.

- Avec la participation d’Alain Hayot,

membre de l’exécutif du PCF, délégué national à la culture,

ancien vice-président de la Région PACA,

et de

- Danièle Prémel,

conseillère de Paris, vice-présidente de la Métropole du Grand Paris,

chargée du développement culturel. "

----------------------


Répondre à cet article