Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMouvements sociaux
UNE INFORMATION DE L’ASSOCIATION AUTOGESTION :
ASSEMBLEE EUROPEENNE DE COURSIER.ERE.S
25 ET 26 OCTOBRE 2018 à BRUXELLES
jeudi 18 octobre 2018
publié par Marc Lacreuse

ASSEMBLEE EUROPEENNE

DE COURSIER.ERE.S

les 25 et 26 octobre 2018

à Bruxelles

Auteur de la contribution : Colette Web

( association AUTOGESTION )

*****************

Les 25 et 26 octobre 2018, les livreurs et livreuses à vélo de toute l’Europe, ont décidé de se réunir à Bruxelles pour s’organiser et lutter pour de bonnes conditions de travail pour toutes et tous. Livreur.euse.s, syndicalistes et activistes de 11 pays européens prévoient de venir à Bruxelles. Afin de comprendre le contexte de cette assemblée, nous publions ici un communiqué trilingue du Réseau Syndical International de Solidarité et de Luttes (auquel participe l’Union syndicale Solidaires) qui informe des luttes actuellement en cours concernant ce secteur économique.

Pour en savoir plus sur cette rencontre : http://www.altersummit.eu/accueil/a...

- Communiqué du Réseau syndical international de solidarité et de luttes

Le 8 et le 15 juillet, les livreurs parisiens du CLAP (Collectif des livreurs autonomes de Paris), avec SUD, CNT-SO et CGT, ainsi que d’autres collectifs de Nantes et Bordeaux appelaient à une « déconnexion massive », les dates choisies étant les derniers « temps forts » de la coupe du monde de football. De leur côté, les livreurs de Londres, Turin et Bruxelles organisaient eux aussi un mouvement de grève.

A Barcelone, en parallèle à une enquête des services de l’inspection du travail, les « Riders » de la plateforme Glovo organisent une manifestation le 19 juillet, l’initiative est organisée avec le syndicat IAC. Au printemps, à Madrid la CGT avait dénoncé Deliveroo à l’inspection du travail réussissant que l’entreprise soit sanctionné à cause des « faux autonomes » qui utilisait comme travailleurs sans engagement à son service.

Par leurs mobilisations et leurs luttes, les coursières et les coursiers ont imposé aux directions des multinationales de la « Foodtech », ainsi qu’aux gouvernements à au moins entrer en discussion à propos de leurs droits, comme on peut le voir par exemple en Grande Bretagne, Italie, Allemagne et France.

Les 25 et 26 octobre prochain se tiendra à Bruxelles une assemblée européenne des coursières et coursiers, afin de permettre aux collectifs, syndicats et groupes de soutien d’échanger sur les pratiques et les différents situations qui prévalent dans les pays d’Europe.

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes se tiennent à la disposition des travailleuses et des travailleurs des plateformes pour soutenir leurs actions et à organiser la nécessaire solidarité transnationale.

*************


Répondre à cet article