Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesEducation Populaire & Palestine
COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITE
" BATTIR : UN LABORATOIRE D’IDEES EN DANGER ET A PROTEGER "
vendredi 3 février 2017
publié par Marc Lacreuse

COMMUNIQUE DE L’AFPS

BATTIR, UN LABORATOIRE D’IDÉES EN DANGER - À PROTÉGER

par Jasmine Desclaux-Salachas

----------------------------------

Un programme culturel sans précédent mis en place après la Seconde Intifada, dès 2007, dans un village de Palestine occupée… un Écomusée – perle exclusive au Moyen Orient –, pour le recevoir et le développer, mais personne n’en a parlé. Personne n’avait jamais parlé de cette initiative culturelle citoyenne en Palestine depuis 2007, pourquoi ?

Depuis, ce programme qui n’a jamais été relayé en Palestine-même, a perdu toutes ses compétences à Battir. Et çà n’alarme aucun responsable en dépit des efforts de Battiris qui eux se sont alarmés de voir disparaître cette manne culturelle qui leur appartient, dont ils ont besoin, dont les données topographiques mêmes leur appartiennent en droits mais que personne ne peut percevoir, et dont ils ne sauraient plus rien sans nos partages et ces explications depuis Paris, depuis Mai 2012.

Pourquoi, malgré quelques articles publiés récemment, personne n’a relayé les efforts de la Mairie et de la Bibliothèque municipale de Battir pour mettre en avant tous les projets citoyens qui s’y multiplient sans relâche depuis des années ? Pourquoi ne pas avoir parlé du Marché-Bio de Battir créé au cours de l’été 2016, toujours par la volonté de Hassan Muamer (ingénieur-civil), créé pour le bien public comme il l’avait évoqué aussi en 2012 ? Ce Marché enfin ouvert qui invite les paysans à entretenir leurs jardins en terrasse et à pouvoir en vivre pour que cet entretien se pérennise et puisse continuer de se transmettre aux plus jeunes. Ça, c’est très important.

Pourquoi personne ne parle de la Vallée de Crémisan totalement emmurée aujourd’hui en dépit de l’injonction de la Cour Suprême d’Israël en Janvier 2015 afin de préserver ce site habité d’oliviers, de cultures en terrasse et d’un monastère, pour tout protéger comme à Battir ? (http://www.maannews.com/Content.asp...)

Pourquoi personne sur place n’a retenu jusqu’ici les demandes du Comité du Patrimoine mondial de l’Unesco sur la tenue d’un calendrier convenu par tous, ni la date butoir du 1er Février 2017 à respecter coûte que coûte pour que les villageois de Battir ne perdent pas ce qu’ils sont encore les seuls à avoir obtenu jusqu’ici en Palestine occupée : l’inscription de leur village au Patrimoine mondial de l’Humanité. Pourquoi ?

Pourquoi personne n’en a parlé ? Pourquoi personne ne parle des murs qui avancent vers Battir inexorablement ? « Jasmine, from my window now I can see the Wall. But nobody speak about it. Every one is scared, but no one speak about it. Please, keep up explaining it. »

Battir Patrimoine mondial de l’Humanité en danger -

http://extrazoom.com/image-66210.html Carte de l’espace inscrit à l’Unesco (en orangé) et de la zone tampon définie pour le protéger (dite Buffer-Zone, ici en jaune). Sur cette carte, les tracés bleus indiquent le parcours du Mur de Séparation tel qu’envisagé ou en cours de construction ; en rouge les tronçons déjà construits (aujourd’hui la Vallée de Crémisan est totalement emmurée, les tracés ici en bleus sont désormais en rouge – mise à jour de la carte en cours).

Alors ? Alors il vaut mieux partager clairement ces informations aujourd’hui que de laisser les silences de tous envahir ce que des citoyens palestiniens ont pourtant su réaliser et préserver jusqu’à aujourd’hui en dépit des mêmes silences. Battir reste un modèle pour tous.

Battir est un Laboratoire d’idées, oui, à protéger coûte que coûte parce qu’il n’y a aucun équivalent ailleurs (même hors de Palestine). Et jusqu’à maintenant ces idées ont su protéger ses 6000 villageois directement concernés, qui prendraient de plein fouet toute conséquence de décision contradictoire ou de négligence de calendrier. Ce n’est pas si compliqué d’agir à temps et de transmettre, tout est là et à disposition de tous et depuis plusieurs années :

. Poster de synthèse de l’aventure topographique de Battir – présentation générale et perspectives : (texte en français) : http://extrazoom.com/image-60664.html (texte en anglais) : http://extrazoom.com/image-61216.html

. Battir, première carte topographique produite en Palestine – Réseaux hydrographiques et Bassins versants (Écomusée de Battir 2007/2011) : http://extrazoom.com/image-60666.html

. Présentation des 3 âges de la Cartographie de Battir, de la production initiale à la géolocalisation jusqu’à la cartographie participative sous OpenStreetMap, projet mondial de constitution participative dune carte du monde en OpenSource - (texte en anglais) : http://extrazoom.com/image-61657.html

. Synthèse de la Conférence d’Albena, 6ème Conférence Internationale de Cartographie et des Systèmes d’Information Géographique, 6thICCGis - Juin 2016, Albena, Bulgarie (texte en anglais) : http://extrazoom.com/image-61656.html

Pour plus d’informations : http://iccgis2016.cartography-gis.c... http://fr.slideshare.net/DESCLAUX_S...

. Présentation générale de Battir (à partir de la carte 1:15 000) : _ http://extrazoom.com/image-71177.html

. Battir, sans colonie planifiée sur l’ancien village de Walaja : http://extrazoom.com/image-73212.html

. Localisation de cette colonie sur cette même carte : http://extrazoom.com/image-73191.html

Extrait de la collection des cartes topographiques de Battir disponibles en Extrazoom

- cartes issues des travaux cartographiques de l’Étude socio-anthropologique réalisée à l’Écomusée de Battir entre 2007 et Novembre 2011. Ces données topographiques ont été transmises fin Avril 2012 par Hassan Muamer, Ingénieur-civil co-auteur de ces travaux, afin de protéger ce patrimoine collectif Battiri. Depuis l’École Nationale des Sciences Géographiques et les Cafés-cartographiques à Paris, et à sa demande, ces données ont été depuis géolocalisées et mises à la disposition des publics pour l’intérêt général de son village et de nous tous :

http://extrazoom.com/image-63994.html

http://extrazoom.com/image-73140.html

http://extrazoom.com/image-62190.html

http://extrazoom.com/image-61671.html

http://extrazoom.com/image-62090.html

http://extrazoom.com/image-62316.html

Adresse du site en préparation pour les Nations-Unies et l’Association Cartographique Internationale sur l’ensemble de ce dossier http://extrazoom.com/image-75364.html

. WE LOVE MAPS AND MAPPING BATTIR : http://www.akimbo.fr/cafescarto/caf... (Vidéos et Diaporamas viendront bientôt réduire le déroulement de cette page).

Rappel : Battir au Fil de l’Eau... Site de l’AFPS, Juin 2016 http://www.france-palestine.org/IMG... (Battir, État de Palestine)

Jasmine Desclaux-Salachas, cartographe. Fondatrice des Cafés-cartographiques, Paris. Doctorante - École Doctorale de Géographie de Paris (ED434) . Université Denis Diderot - Paris 7 / UMR Géographie-Cités jasmine.d.salachas@wanadoo.fr


Répondre à cet article