Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMouvements sociaux
LES JOURNEES DE L’ATELIER DES RONDS-POINTS
" CONTER ET DECRIRE LES EXPERIENCES DES GILETS JAUNES "
les 26 et 27 juin 2019 à la MSH Paris-Nord
lundi 24 juin 2019
publié par Marc Lacreuse

Les journées de l’Atelier des ronds-points « Conter et décrire les expériences de gilets jaunes ». Mercredi 26 et Jeudi 27 juin 2019

Lieu : Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord 20 avenue George Sand, 93210 St-Denis la Plaine. Métro Ligne 12 (Front Populaire) (Mercredi 26 juin. Salle panoramique (4ème étage) - Jeudi 27 juin 2019. Salle 414 et salle panoramique).

-------------------------

- Journées organisées en collaboration avec Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC), la Maison des Sciences de l’Homme-Paris Nord et le Laboratoire d’Innovation Sociale par la recherche action (LISRA). Contact : Benoît Hazard

Argument

Depuis son commencement, le mouvement des gilets jaunes s’est construit dans une double dimension : d’une part, la contestation de la légitimité des élites et des discours qu’elles produisent, celles-ci incluant les chercheurs ; et d’autre part, un moment inédit de reprise de la parole des « sans part », ceux dont les voix et les actes étaient devenus inaudibles dans ce que nous nommions l’espace démocratique. Ces reprises de paroles ont pris des formes très diverses, depuis les discussions ordinaires de ronds-points, en passant par des assemblées, des débats, des productions esthétiques, etc… Depuis le moment du soulèvement, l’atelier des ronds s’est attaché à observer ce mouvement social et à se départir des catégories réductionnistes, convenues et erronées du « populisme ». D’un soulèvement populaire, construit comme une tentative de survie à la crise sociale et écologique, mettant en branle des forces hétérogènes, et parfois contradictoires (mais n’est-ce pas le propre des mouvements sociaux ?), les Gilets jaunes portent une expérience politique puissante productrice de liens et de sens, de résonnances, d’expériences politiques et esthétiques concrètes, ou pour le dire simplement de savoirs. Essayer de traduire la puissance imaginaire qui a traversé le soulèvement des Gilets Jaunes, notamment entre novembre 2018 et janvier 2019, forme l’un des objectifs du débat qui s’est installé entre Gilets jaunes et chercheurs au sein de l’Atelier des ronds-points.

Les journées de l’atelier des ronds-points des 26 et 27 juin 2019 se propose de revenir à la fois sur les travaux d’enquêtes en cours, mais surtout de faire une large place aux récits et aux pratiques de ceux qui ont construit ce mouvement : les gilets jaunes. Dans une démarche de recherche-action assumant que les acteurs du mouvement sont des producteurs de savoirs, nous essayerons d’avancer sur les modalités de mise en forme de ces récits. L’atelier se tiendra en deux temps. Nous introduirons les journées par une présentation des recherches de ces derniers mois sur les ronds-points, les pratiques d’assemblées, les associations, les actions, la « violence », etc… Puis, nous donnerons la parole aux Gilets jaunes venant de différents horizons, notamment des mondes ruraux. A partir des expériences et narratifs des Gilets, Jaunes, il s’agira de définir des axes transversaux qui pourront dessiner les grandes lignes d’un travail de co-écriture. Le 27 juin 2019, nous poursuivrons l’exploration de thèmes permettant de représenter et donc de construire une histoire du mouvement des gilets jaunes à partir du point de vue des acteurs. Nous travaillerons ensuite à la mise en forme des propositions pour une écriture de ce mouvement social. Nous essayerons d’interroger la forme, le support, l’écrit ou les graphies, permettant aux acteurs de ce mouvement d’engager un travail de réappropriation et de réflexivité d’une histoire toujours en cours.

- Programme des journées

26 juin Matin

9H00 - 12H30 Retour d’enquêtes

Introduction des journées

Enquête sur l’histoire des ronds-points (esquisse du programme, à compléter par les collègues chercheurs)

- B. Dumenieux (& Maurizio Gribaudi), L’enquête sur la cartographie historique des ronds-points.
- L’observation des ronds points par des Gilets Jaunes - Jean Paul & Patricia (Gilet Jaune de l’ile saint dénis)
- David Gaborieau /ANR Worklog – Paris est) « Gilets Jaunes et logistiques : univers croisés »

Ethnographie des ronds-points et des pratiques d’assemblées

- Luc Gwiazdzinski, Le rond-point de Crolles (Grenoble)
- Des ronds-points à Paris : la manifestation du samedi comme nouvelle forme de mobilisation politique. Ravelli Quentin, CNRS (CMH)
- La fin des cabanes. Conflits, rapports de force et reconfigurations de l’espace militant sur le rond-point de Camon. (Bonin Loïc & Liochon Pauline)

Comment les ronds-points sont devenus des places publiques ? Retour à partir d’observation dans l’Oise et en Seine Saint Denis. Benoit Hazard (IIAC)

Olivier Morin (journaliste) – Le rond-point de loch. (à confirmer)

Temps d’échange sur l’organisation d’un mouvement social. Avec des témoignages des groupes de l’Oise, de la plaine, plaine, de l’Ile Saint dénis, de Pierrefitte sur leurs modalités d’organisation.

12h30-14h00 Pause Repas

14h00-17h00 Nos histoires de gilets jaunes ? Les Gilets jaunes : des producteurs de savoirs. Introduction par Hugues Bazin (Laboratoire d’Innovation Sociale par la Recherche-Action).

L’histoire d’un soulèvement racontée par les Gilets Jaunes.

« Comment je suis devenue Gilet Jaune ? » (Témoignage) (Marjory, collectif Pantin ; Tony gilet jaune du 78) ? « Reprendre la parole avec des posts » ? (A préciser, Agnès Verdurant)

L’expérience des ronds-points et des pratiques d’assemblée

- « D’un hiver sur le rond point d’Allone (Beauvais) à l’association collégiale » (Michel, David, Coralie)
- * Des femmes sur les ronds-points (Ida Susser, Anthropologue) avec deux femmes gilets jaunes.
- * Sylvestre Meinzer, poésie des ronds-points et répression des poètes.

Y-a-t-il eu une fraternité des ronds points ?

- Petite histoire d’une banderole ? (Benoit Hazard)
- Vincent. Le rond point du bois de lihus.
- Domu & Marco à senlis (sous réserve)
- Maella : les maraudes de Beauvais
- 16h00 – 17H00 : temps d’échanges sur le thème : « S’associer et composer avec les autres » - Débat entre les gilets jaunes présents, animé par Raphael Challier (université de Mulhouse)

Deux sous-thèmes à la discussion : Les gilets jaunes : des composites « a partisan » et pourtant hétérogènes.

- Composer avec les gilets jaunes : retour d’expérience ?
- Les Gilets jaunes chez Géodis (Genevilliers) – David et des salariés de Géodis. L’expérience d’un soutien des gilets jaunes à une lutte syndicale : les clinalliances (Thierry – et des salariés des clinalliances) Des gilets jaunes face à la fermeture d’un hypermarché (Michel Vindeninde)

Jeudi 27 juin 2019

9h30 – 10h30

Images en mouvement – Introduction Jean Bernard Ouédraogo Jean Bernard, Sylvestre, Monique, Arghyro, Christiane Guillaume.

Un univers sonore & esthétique du mouvement Benoit Le groupe du journal « Plein le dos » (Simon Rubert & d’autres) Écrire la ville dans des parcours de Manifestations (Groupe des signataires, Sophie Tissier)

Temps d’échange : Quelles formes pour investir et se réapproprier les espaces encodés du pouvoir.

11h00 Pause

11h30 -12h30 Travaux en petits groupes sur des thèmes définis par l’atelier

- *Reprendre la parole et le contrôle de nos émotions, « Actions et manifestations », « écrire la violence et l’arbitraire » et autres thèmes à définir ensemble :
- * Récit de l’arbitraire (Stéphane Espic)
- *L’abécédaire Gilet Jaunes
- * Projet d’exposition

12H30 – 14H00 Repas

13h30 – 17H00

3e Traces, griffages et graphismes Jaunes. (Atelier pratique d’écriture ou de graphie)


Reseau@recherche-action.fr

-------------


Répondre à cet article