Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesPratiques artistiques
Les Editions de l’Attribut proposent :
CULTURE DANSE, une nouvelle collection de livres sur la danse.
jeudi 25 février 2016
publié par Christian Maurel

Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous informer que les éditions de l’Attribut lancent une campagne de financement participatif pour la collection CULTURE DANSE qu’elles créent en avril avec deux premiers titres, Non, la danse n’est pas un truc de filles ! d’Hélène Marquié et Que fait la danse à l’école ? de Patrick Germain-Thomas.

Eric Fourreau.

Éditions de l’Attribut.

CULTURE DANSE, une nouvelle collection de livres sur la danse !

Les éditions de l’Attribut, spécialisées dans les essais sur la culture et éditrices de la revue NECTART lancent en avril la collection CULTURE DANSE. Son but ? Produire des ouvrages de réflexion sur la danse appréhendée aussi bien en tant que genre artistique que comme phénomène social : tout le monde danse dans sa vie, à tout âge et partout dans le monde. CULTURE DANSE s’intéresse à toutes les danses, des plus populaires aux plus savantes, de la danse jazz, hip hop ou traditionnelle à la danse classique ou contemporaine.

Les titres publiés seront des ouvrages de fond, non dénués d’ambition théorique et apportant une information rigoureuse et fiable, mais devront être accessibles au plus grand nombre. Ce seront des "Que sais-je" de la danse.

Cette collection proposera aussi bien des livres sur des artistes (Pina Bausch, Trisha Brown...), des enseignants de la danse (Peter Goss) que sur des esthétiques (la danse contemporaine, la danse jazz, le hip hop...), sur des pratiques et sur les enjeux qu’elles soulèvent : la danse à l’école, danse et genre...

Cette collection a été développée avec le concours du Ministère de la Culture et de la Communication (Centre national du livre et Direction générale de la création artistique, Délégation à la Danse), dans le cadre de la Librairie de la Danse.

Deux premiers ouvrages à paraître en avril 2016 :


-  Non, la danse n’est pas un truc de filles ! Essai sur le genre en danse
d’Hélène Marquié.

Le « genre » fait couler beaucoup d’encre depuis quelques années. Le mot circule. Il est parfois objet de rejets violents : « touche pas à mes stéréotypes » proclamaient récemment les adversaires d’une prétendue « théorie du genre », dont l’impact dans les milieux culturels est loin d’être nul, puisque plusieurs spectacles traitant des stéréotypes féminins et masculins ou de l’homosexualité ont récemment été déprogrammés. Le terme est aussi revendiqué par une frange de la danse contemporaine depuis la seconde moitié des années 1990. Les spectacles s’affichant « genre » ou queer, revendiquant une déconstruction des normes, des identités, tantôt dites sexuées, tantôt dites sexuelles, se sont multipliés, au point de définir un nouveau « genre », spectaculaire celui-ci, bien intégré dans l’avant-garde.

Ce livre a pour objet de clarifier ce que le genre veut dire, et d’examiner ce que ce concept – car ce n’est ni une théorie, ni une idéologie, mais un concept, c’est-à-dire un outil pour penser – nous apporte pour comprendre la danse, son histoire, ses pratiques, les productions, diffusions et réceptions de ses spectacles ; pour chercher à comprendre aussi en quoi la danse participe à la transmission et à la légitimation de certaines normes sociales, et en quoi elle peut participer à leurs évolutions.


-  Que fait la danse à l’école ? Enquête au cœur d’une utopie possible , de Patrick Germain-Thomas.

Comment mettre en relation les orientations spécifiques aux deux mondes de l’éducation et de la culture ? La rencontre avec les œuvres d’art, l’accès aux références culturelles qui permettent de les apprécier et de les interpréter et l’expérimentation des pratiques artistiques peuvent-ils contribuer aux objectifs de l’école ? Peuvent-ils favoriser l’intégration sociale, professionnelle et citoyenne de l’ensemble des élèves et servir d’alliés pour lutter contre l’échec et le décrochage scolaires ? Portent-ils en eux-mêmes une finalité propre, d’élévation et d’enrichissement par l’art, indépendamment des objectifs scolaires ?

L’objectif premier de l’ouvrage consiste à appliquer l’ensemble de ces questionnements au domaine de l’art chorégraphique en s’appuyant sur une enquête empirique réalisée entre 2013 et 2015, dans plusieurs régions de France. Patrick Germain-Thomas a mené un travail d’observation participante et réalisé plus de cinquante entretiens qualitatifs approfondis avec les différents professionnels prenant part aux projets artistiques : enseignants, danseurs et chorégraphes, responsables de structures culturelles, membres de l’administration de l’Éducation nationale, représentants des tutelles au niveau local et national – municipalités, départements, intercommunalités, État.


Répondre à cet article