Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteExpressions
Ce qui se dit à propos des migrants dans le journal gratuit distribué dans le métro parisien
mardi 9 février 2016
publié par Madeleine Abassade

Jean - Marie Colombani, ancien directeur du journal "Le Monde", chaque lundi "apporte un éclairage" sur l’actualité dans sa page BLOC-NOTES de "Direct Matin" qui est un quotidien distribué gratuitement à des milliers d’exemplaires dans le métro parisien avec l’accord des responsables des transports publics.

Dans le numéro du lundi 8 février 2016, on peut lire à la page du BLOC-NOTES sous le titre "L’UE A BON DOS SUR LES MIGRANTS" un article qui fait appel à l’Union européenne face à« « un nouveau flôt de Syriens qui se massent à la frontière turque fuyant les bombes de leur pays en guerre », donnant trois exemples des « difficultés de l’Europe pour protéger ses frontières. »

Lisant cet article, l’ usager des transports parisiens peut se demander à quelle idéologie profite la puissance d’impact d’une telle feuille de chou qui peut être perçue comme un chiffon écarlate propice aux réactions agressives. Dès l’introduction apparaît dans une ambiguïté entretenue ou comprenne qui pourra, que ce n’est que par « lâcheté » que « les questions d’immigration et d’asile restent du seul ressort des Etats. »

Après des arguments détaillés sur la Grèce qui ne joue pas son rôle de gardien, la Turquie qui ne construit pas assez de camps pour les migrants malgré tout l’argent que lui donne l’Union Européenne, et les mesures sécuritaires qu’il faut prendre en renforçant le rôle de Frontex pour protéger les frontières des pays riches de l’Union Européenne, pas un mot de compassion sous la plume de l’auteur de l’article sur les migrants qui fuient leur pays en guerre. Pas un mot sur la souffrance de celles et ceux qui sont contraints à l’exode. Pourtant la France en son temps, sous les effets des bombardements, voyait des milliers de familles entasser de maigres bagages sur des transports de fortune. Mais probablement n’était-ce que le peuple "d’en bas" qui fuyait...

M.A

Une analyse de la situation des demandeurs d’asile qui fuient leur pays sur France Culture : http://www.franceculture.fr/2015-08...


Répondre à cet article