Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteActualitésEvènements
Appel de "Résister Aujourd’hui"
Commémorations des 28 avril et 27 mai 2019.
vendredi 5 avril 2019
publié par Christian Maurel

Appel de Résister Aujourd’hui pour les Commémorations des 28 avril et 27 mai 2019.

« Les souvenirs sont nos forces. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux. » Victor Hugo

Faisons du 28 avril et du 27 mai 2019 des journées de Résistance. Notre société est dangereusement fracturée, socialement, économiquement soyons attentifs et vigilants car sur ce terreau de mécontentement et de misère l’extrême droite en France et à travers toute l’Europe, à la veille des Européennes, relève la tête, comme elle l’a toujours fait en de pareilles circonstances, Il n’y a pas un jour où l’actualité ne nous renvoie à cet impératif de vigilance. Les actes terroristes, antisémites ou antimusulmans remettent en cause notre liberté et notre démocratie gagnées au prix de lourds sacrifices notamment dans les maquis ou dans les camps de la mort. Alain Chouraqui, président de la Fondation du Camp des Milles écrivait suite aux attentats néo-zélandais : « Nos démocraties sont aujourd’hui prises en tenaille entre des extrémismes identitaires, religieux et nationalistes, qui ont toujours été, dans l’histoire, le moteur conduisant, d’étape en étape, à détruire la fraternité des hommes et les libertés de tous. Cet attentat doit nous interpeller sur la nécessité pour chacun de réagir, de résister, chacun à sa manière, face aux dangers extrémistes qui menacent nos sociétés, nos enfants et la paix civile. » L’essayiste, pasteur protestant Aimé Bonifas, ancien résistant-déporté, quant à lui, disait : « Oublier les enseignements du passé serait, non seulement trahir le passé et renier le combat de nos frères mais aussi hypothéquer l’avenir »

Ne manquons pas au devoir que nous impose l’histoire. N’oublions jamais que nos aîné.e.s dans les maquis, courage chevillé au corps, se sont battus pour notre liberté, pour notre avenir. N’oublions jamais le sens du sacrifice qu’incarnent ces hommes et ces femmes qui portaient en leur cœur la fierté de la France. « C’est la mémoire qui fait toute la profondeur de l’homme » écrivait Charles Péguy.

N’oublions jamais que nous sommes les gardiens de cette mémoire ! N’oublions jamais, pour hier et pour demain, pour nos enfants, pour leur avenir. N’oublions jamais, demeurons vigilants et responsables, résistons toujours face aux résurgences du fascisme et du nazisme, refusons le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie et toutes les intolérances.

Les commémorations nous rappellent à notre devoir de mémoire et à notre responsabilité vis à vis des jeunes générations : il ne s’agit pas simplement de déposer des gerbes au pied de mémoriaux mais d’expliquer les faits du passé pour mieux comprendre le présent et éviter que les mêmes horreurs se reproduisent.

A tronquer l’Histoire, à sous-estimer ses enseignements, à ne pas en parler aux jeunes générations pour leur transmettre l’héritage de nos aînés, nos sociétés commettent une faute grave dont le prix se paie déjà. Il est illusoire de penser que la paix d’hier est acquise pour demain, Demeurons des citoyens vigilants car beaucoup de municipalités "oublient" les temps forts que sont :

« la journée nationale du souvenir des victimes de la déportation » le dernier dimanche d’avril (le 28 en 2019) et « la journée nationale de la Résistance le 27 mai » pour laquelle nous avons tant lutté aux côtés des anciens Résistants et de leurs associations.

Exigeons, dans chacune de nos communes, des commémorations de qualité et l’implication de nos élus, pour que celles et ceux qui ont connu les heures sombres de notre Histoire n’aient pas honte de nous. Demandons aux directeurs d’école, aux chefs d’établissements et aux enseignants de prendre une part active à ces journées commémoratives pour que les jeunes d’aujourd’hui soient, plus tard, des citoyens à part entière et puissent vivre dans la Paix. Pour soutenir ‘’Résister Aujourd’hui’’ dans cette démarche et nous donner la capacité d’agir, adhérez et (ou) souscrivez, selon vos moyens avec le bulletin en document joint. Merci.

Interpellez chaque municipalité et tenez-nous au courant de vos interventions.

Amitiés résistantes.

Le bureau national de « Résister Aujourd’hui le 30 mars 2019.


Répondre à cet article
Documents joints à cet article :