Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMouvements sociaux
DEUX NOUVEAUX LIVRES DU RESEAU SCIENTIFIQUE TERRA AUX EDITIONS DU CROQUANT
samedi 22 décembre 2012
publié par Marc Lacreuse

A la poursuite des illégaux

Politiques et mouvements anti-immigrés aux Etats-Unis

J. Cohen Les États-Unis se flattent d’être un pays forgé par ses immigrés, mais depuis le deuxième mandat de George W. Bush le thème de l’immigration est devenu une source de forte polarisation politique. Face à la présence de plus de 10 millions d’immigrés en situation irrégulière, dont plus de la moitié sont mexicains et 80 % latino-américains, la droite militante s’oppose frontalement à toute mesure de régularisation et prône des politiques nationales ou locales de surveillance renforcée visant à intimider et à éloigner des populations jugées « inassimilables ». Au Congrès des États-Unis, la polarisation a mené à l’impasse : aucun projet de loi sur l’immigration, même favorable aux intérêts patronaux, n’a vu le jour depuis l’entrée en fonction de Bush. Démocrates et républicains ne se sont entendus que sur la construction d’un mur le long de la frontière mexicaine. En l’absence de toute loi susceptible de « réparer » un système que tous s’accordent à dénoncer comme « déréglé », certains territoires – l’État frontalier d’Arizona montrant la voie – adoptent leurs propres lois visant à faciliter la poursuite des immigrés en situation irrégulière, sans craindre de promouvoir une forme de profilage racial, de constitutionnalité suspecte, menaçant tous ceux qui « ressemblent » à un immigré irrégulier… Ce livre fournit le contexte sociologique et politique nécessaire pour comprendre les racines de cette crise, à l’échelle nationale mais aussi transnationale, les formes de répression et de stigmatisation qu’elle engendre et les résistances que suscitent les politiques en vigueur.

Auteur :

James Cohen est professeur à l’Institut du monde anglophone à l’université de Paris 3. Il est l’auteur de Spanglish America. Les enjeux de la latinisation des États-Unis (Le Félin, 2005) et co-éditeur avec Andrew Diamond et Philippe Vervaecke de L’Atlantique multiracial. Discours, politiques, dénis (Karthala/CERI, 2012)..

Contact email : jim.cohen@libertysurf.fr 252 pages 14 x 20,5 19 euros Éditions du Croquant, Collection TERRA ISBN : 978-2-36512013-5


Captures

M. Bernardot

Depuis quelques décennies, le contrôle des frontières et de l’accès à la citoyenneté a été considérablement renforcé en Europe et ailleurs. Alors même que se poursuit et s’accélère un puissant processus de globalisation, les mobilités humaines sont pour partie entravées. Cet ouvrage propose d’interpréter, à la lumière des anciennes guerres de capture d’esclaves, les dispositifs antimigratoires et d’analyser l’émergence de la figure du « sans-papiers » ou du « clandestin » qui n’est en fait qu’un étranger privé de ses droits. Ce modèle permet de résoudre la double contradiction apparente, d’une part entre les besoins avérés de main-d’œuvre des pays occidentaux et ces politiques et, d’autre part, entre les fondements humanistes des démocraties et le recours à l’internement et à ­l’expulsion de civils.

Auteur :

Marc Bernardot est professeur de sociologie à l’université du Havre. Il est membre du laboratoire CIRTAI et coanime l’équipe éditoriale du réseau TERRA. Spécialiste de sociologie historique de l’État et de l’espace, il travaille actuellement sur les politiques antimigratoires. Il est l’auteur de deux ouvrages de référence sur les institutions de gestion des migrations en France, Camps d’étrangers et Loger les immigrés. La Sonacotra 1956–2006, publiés aux éditions du Croquant en 2008.

Contact email : cyberns@wanadoo.fr 192 pages - 10 x 18 - 11 € Éditions du Croquant Collection KRITICOS ISBN : 9782365120159


Répondre à cet article