Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesPratiques artistiques
Fado Quente (fado chaud)
mardi 6 juin 2017
publié par Madeleine Abassade

Fado Quente (fado chaud)c’est ce que nous vous proposons vendredi 16 juin à 20h30, au club des Affiches 7 place Saint-Michel (M° Saint-Michel), selon la formule « café-concert ».

Fado quente car l’été arrive, fado quente parce que nous avons réuni des interprètes de haute volée et qui ne marchandent pas leur énergie, fado quente parce que nous n’hésitons pas à montrer les liens entre le fado portugais et les musiques d’ailleurs (Brésil, jazz...). Argument supplémentaire : la séquence électorale, qui a mobilisé beaucoup d’entre vous sera (presque) achevée, et une soirée de fado, rien de tel pour décompresser, fêter un succès, se consoler d’une défaite … ou espérer encore.

Une fois de plus, notre « dream team » musical, Filipe De Sousa à la guitare portugaise, virtuose et grand improvisateur, Nuno Estevens à la guitare classique, accompagnateur hors pairs, et qui chantera aussi, Nella Selvagia aux percussions, piquantes, et Philippe Leiba à la contrebasse, vibrante, sera présent au grand complet (rejoint peut être par d’autres musiciens, comme il arrive souvent).

Nous retrouverons, comme presque toujours, les voix de Conceição Guadalupe, flamboyante, souriante et poignante quand il faut, et de l’ami et camarade João Rufino, ambassadeur du fado de l’Alentejo à Paris, à la bonne humeur communicative, mais sérieux client quand il s’agit de fado. Jenyfer Rainho revient au Coin du fado après une (trop) longue absence. Nous retrouverons donc le fado sensible et généreux de Jenyfer, tête de pont de la nouvelle génération fadiste à Paris, ainsi que celui de Daniela Costa, étoile montante du fado ici, et qui vient par ailleurs de faire de prometteurs débuts au théâtre.

D’autres ami-e-s, probablement se joindront à la fête. Le tout présenté par Jean-Luc Gonneau (qui chantera un peu aussi). Comme toujours, des fados qu’on n’entend pas ailleurs, un programme qui évolue chaque fois, avec des sourires, souvent, des émotions, beaucoup, et l’amitié, surtout. Et João Heitor, créateur du Lusofolie’s, lieu cher à notre cœur qui connut des soirées très « quentes » sera parmi nous.

P.A.F. : 20 €, incluant deux consommations (vin, bière, softs) ou un alcool (whisky, porto) Tarif 10€ pour étudiants et demandeurs d’emploi. Une restauration légère (buffet froid à 14€) est possible avant le spectacle (commande entre 19h30 et 20h)

- Réservation obligatoire, et si possible pas tardive, car ça nous fait toujours de la peine de refuser des places, en répondant à ce courriel ou par téléphone au 06 22 98 60 41

Avec le soutien du Cactus, de Résistance 7e Art, de l’Académie de fado, du futur Lusofolie’s et du Cercle Léo Lagrange Paris. Retrouvez Le Coin du Fado sur le site du Cactus : http://www.la-gauche-cactus.fr/SPIP


Répondre à cet article