Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteActualitésChamp artistique
Exposition Bétonsalon - Centre d’art et de recherche (Paris)
« Fais un effort pour te souvenir. Ou, à défaut, invente. * »
Message transmis par Le peuple qui manque.
mardi 22 janvier 2013
publié par Madeleine Abassade

* Monique Wittig, Les Guérillères, 1969

Gloria Anzaldúa / Pauline Boudry & Renate Lorenz / Giuseppe Campuzano / Theresa Hak Kyung Cha / Carola Dertnig / Cheryl Dunye / Renée Green / Marge Monko / Roee Rosen / Monique Wittig

Une proposition d’Aliocha Imhoff & Kantuta Quiros 23 janvier – 13 avril 2013 Vernissage : mardi 22 janvier 2013, 18h-21h

En 1970, la poétesse Robin Morgan proposait, dans l’anthologie de textes féministes Sisterhood is powerful, le néologisme de herstory pour qualifier un programme historiographique de reconstruction et pourrait-on même dire, littéralement, d’invention d’une « Histoire des femmes ». Au-delà d’une simple célébration de telles ou telles figures de femmes oubliées de l’Histoire, l’herstory proposait, plus ambitieusement, les prémisses d’une réécriture féministe et queer de l’Histoire, à rebours d’une Histoire positiviste qui, non seulement, s’avérait incapable de révéler la présence des minorités, en tant que sujets politiques, dans la texture de l’Histoire mais produisait davantage encore les conditions mêmes de leur subalternité (Guha 1988 ; Preciado 2005). C’est par l’invention ou le déploiement de nouvelles technologies d’écriture (telles que la mythologie, l’auto-histoire-théorie, le reenactment, la fictionnalisation d’archives, ou la dislocation temporelle) que les historiographies féministes et queer mettent en crise les procédures narratives du récit historique linéaire.

Cette exposition est le premier volet du projet "A Thousand Years of Nonlinear History".

Bétonsalon - 9 Place Vidal Naquet - Rez de Chaussée Halle aux Farines - 75013 Paris Ligne 14 - Arrêt Bibliothèque François Mitterrand. Bétonsalon est ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h et fermé les jours fériés. Entrée libre.

Le peuple qui manque : http://www.lepeuplequimanque.org/


Répondre à cet article