Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteExpressions
( extrait )
"JOJO LE GILET JAUNE"
de Danièle SALLENAVE ( paru dans la collection TRACTS de Gallimard )
lundi 5 août 2019
publié par Marc Lacreuse

Nous avions donné la parole, sur le présent site , à un Gilet jaune, rencontré

place de la République au milieu d’une effervescence pacifique où débats et

propositions politiques fusaient de toutes parts , jusqu’à l’intervention sauvage

de forces de police, que rien ne justifiait …

Danièle Sallenave s’est depuis exprimée dans un recueil dont je

recommande vivement la lecture .

Son titre reprend une des " petites " phrases du président Macron, selon

laquelle les médias en faisaient trop et ne " devraient pas donner autant de

place à Jojo le Gilet jaune qu’à un ministre " : tout un programme !

Marc Lacreuse. Corédacteur du site . Août 2019.


" JOJO LE GILET JAUNE "

de Danièle SALLENAVE ( Académie française )

extrait

du recueil paru dans la collection TRACTS de Gallimard

--------------------------------

…/…

" La protestation des Gilets jaunes est radicale : les changements auxquels ils

aspirent ne pourront être obtenus que par un profond renouvellement de la

politique économique et sociale, ébranlant l’ordre des choses dans lequel

nous sommes établis. Mais ils réclament aussi d’y prendre leur part, et de

contrôler son organisation . Or on le voit bien : à droite comme à gauche, leur

parole est confisquée par les experts, par les professionnels de la parole

publique, par " ceux qui savent ", qui connaissent les rouages économiques et

politiques du monde, qui prétendent avoir une vision plus juste de la société

à venir. Non sans condescendance parfois appuyée, une élite politique affiche

sa légitimité sociale, culturelle, en déniant aux révoltés la capacité de dégager

une ligne claire du chaos de la révolte .

Mais justement, ce que les Gilets jaunes refusent, c’est qu’on parle en leur

nom. Ce qu’ils refusent, c’est une parole venue " d’en haut ". C’est la verticalité

des décisions et du pouvoir . Héritage de l’Ancien Régime et du droit divin.

Pour Joseph de Maistre, son adversaire le plus déterminé, la Révolution

française est " satanique dans son principe " parce qu’elle a osé rompre la chaîne

d’une souveraineté d’origine transcendante, prenant sa source en Dieu,

irriguant le corps social, et s’élargissant selon une pyramide depuis son sommet

jusqu’à la masse du peuple assujetti . " Non est potestas nisi a Deo ", " Il n’est

de pouvoir qu’en Dieu " . A ce principe, la Révolution a substitué un autre :

l’immanence, l’horizontalité de la souveraineté populaire . Affrontement décisif,

fondateur, qui n’a toujours pas trouvé sa résolution définitive deux cents trente

ans plus tard puisque, en avril 2018, le président Macro l’affirme dans un

entretien : " J’assume la verticalté du pouvoir " . Six mois plus tard, le

soulèvement des Gilets jaunes, en s’appropriant l’espace public, construit

confusément un espace d’horizontalité démocratique qui retrouve l’inspiration

de 1789, de février 1848 et de la Commune .

Nul ne peut dire l’avenir d’un mouvement de cet ordre, son espérance de vie

est sans doute limitée. D’autres cependant suivront et rien n’interdit de

penser qu’ils puissent retrouver l’ancienne solidarité active des intellectuels

organiques et des artistes, le soutien de leur expérience et de leurs savoirs.

Mais en attendant, une chose est d’ores et déjà certaine, et elle est d’une

portée incalculable . Dans leur refus appuyé des élites, les Gilets jaunes disent

bien autre chose qu’un réflexe " poujadiste " émanant de classes peu cultivées,

nourries de ressentiment et de rancœur . La protestation des Gilets jaunes, c’est

une demande de justice, de dignité, d’égalité, portée par une catégorie de

Français qu’on n’avait pas l’habitude d’écouter, ni d’entendre. Tout au long du

XIXe on a tenté de nous mettre en garde contre cette dangereuse " passion de

l’égalité " qu’elle avait fait naître . " Les peuples veulent l’égalité dans la liberté "

et, s’ils ne peuvent l’obtenir, ils la veulent encore dans l’esclavage ", écrivait

en 1840 Tocqueville, observateur aristocratique des nouvelles formes de la

démocratie.

Pourtant, ce qui fait obstacle à la liberté, ce n’est pas l’égalité, c’est

l’inégalité. "

…/…

Danièle SALLENAVE Paris , 22 mars 2019

-----------------------------------

- Références du livret :

JOJO LE GILET JAUNE Danièle SALLENAVE de l’Académie française Collection TRACTS GALLIMARD N° 5 parution avril 2019 3,90 euros .

---------------------


Répondre à cet article