Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesConstruction des savoirs
Journée d’étude proposée par le PAJEP.
L’éclatement de l’Action catholique spécialisée (1965-1979)
mercredi 29 janvier 2020.
vendredi 13 décembre 2019
publié par Christian Maurel

Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d’éducation populaire.

Le Pajep vous fait part de la nouvelle date de sa journée d’étude :

L’éclatement de l’Action catholique spécialisée (1965-1979) JEC, JIC, JMC, JOC, MRJC

Mercredi 29 janvier 2020, 9h30-17h, archives nationales, 59 rue Guynemer, Pierrefitte-sur-Seine (métro 13, Saint-Denis université)

Inscriptions et renseignements : contact@pajep.fr

Présentation et déroulement de la journée : voir document joint .

Dans son désir de reconquête des âmes, l’Église catholique de France a privilégié, à partir de l’entre-deux-guerres, une mobilisation des laïcs organisée sous l’égide des évêques : l’Action catholique. Celle-ci s’est incarnée dans des mouvements spécialisés en fonction de publics visés. Les premiers apparus sont les mouvements de jeunesse à destination des mondes ouvrier (JOC, Jeunesse ouvrière chrétienne), étudiant (JEC), maritime (JMC), indépendant (JIC) et rural au sein de la Jeunesse agricole catholique (JAC) devenue Mouvement rural de la Jeunesse chrétienne (MRJC).

L’apparente unité de ce dispositif ne doit pas tromper : l’Action catholique est diverse, comme l’a montré la première journée d’étude du PAJEP en 2017 consacrée aux décennies 1945-1965. L’observation de la période 1965-1979 illustre un autre aspect : l’Action catholique est pleinement insérée dans la société et partage le sort des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire. Comme eux, elle doit s’adapter à l’extraction sociale d’un ordre symbolique ancien, à la montée de l’individualisme et de l’hédonisme, à la politisation de la jeunesse. Y est-elle parvenue ?

Loin de se limiter à l’histoire religieuse, les questions que pose cette seconde journée d’étude permettent de mieux comprendre les mutations du militantisme français. Ouverte à tous, particulièrement aux chercheurs, aux militants de la jeunesse et de l’éducation populaire et à toutes celles et tous ceux qui font et ont fait l’Action catholique, elle mêlera les éclairages historiques et sociologiques aux témoignages d’anciens militants ou aumôniers. Elle offrira un point d’étape dans les progrès de la recherche et de la conservation des fonds d’archives, avancera de nouveaux questionnements propices au lancement de recherches novatrices et portera à la connaissance de tous de nombreux documents d’archives écrits et audiovisuels issus des services d’archives partenaires de l’opération.


Répondre à cet article
Documents joints à cet article :