Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteArchives
Le film
L’école, un monde à construire
Lycée expérimental de St Nazaire
lundi 29 septembre 2008
publié par Fernand Estèves
Sur le Web artscenic

Jamais, avant notre époque, on n’a autant écrit ou débattu à propos de l’école. A St Nazaire, une autre approche est retenue : un lycée expérimental (initiée par Claude Bernard, la méthode expérimentale a largement porté ses fruits). Encore fallait-il faire connaître cette initiative. Comment y pénétrer, sachant que tout dispositif d’observation influence et donc modifie le fait observé. ?

Patrick Le Ray a su se faire accepter. Sa caméra, une année durant, va écouter et regarder vivre ce groupe sans en troubler l’expression naturelle. Il n’y a pas de mise en scène mais des scènes de vie .Cette action-recherche est un passage à l’acte. Ce sont les images qui posent les questions, qui répondent, parfois. Elles laissent ouvert, par leur authenticité, un large débat, sur la complexité des finalités éducatives et des méthodes mises en œuvre pour les atteindre dans ce lycée. Disons d’entrée qu’il ne s’agissait pas de produire une modélisation, un prototype qui serait transférable demain. Le document n’expose pas des théories éducatives, il appelle le témoignage des faits. Ce faisant il passe en revue les grandes étapes :
- comment décoder les demandes de ces jeunes (qui affirment d’abord une opposition au lycée qu’ils ont fréquenté) pour qu’ils en déduisent leurs besoins et élaborent leur projet personnel ?
- quel cheminement d’apprentissage convient à chacun ?
- Quel nouveau rôle, donc quelles compétences nouvelles pour les enseignants (les membres de l’équipe éducative) ?
- la vie collective : lieu d’initiative, de responsabilité et de citoyenneté.
- comment évaluer ? Se préparer au Bac ? Quel devenir pour ces établissements, ce tâtonnement essais-erreurs ? L’histoire montre que notre système éducatif, a besoin du temps pour s’adapter au changement mais que progressivement il y parvient, souvent sous l’influence de pratiques novatrices aux frontières de l’institution. La question est posée : que peut-on retirer de cette opération pour que ces jeunes retrouvent, dans l’école, une place qu’ils ont désertée ? Joseph Morfoisse (ancien) Directeur des études du C A F O C (Centre Accadémique de Formation Continue) à Rennes

Charles Péguy écrivait en 1904, dans une sorte d’éditorial qui s’appelait " Pour la rentrée " Les crises de l’enseignement sont des crises de civilisation (...) quand une société ne peut pas s’enseigner, c’est qu’elle a honte, c’est qu’elle a peur de s’enseigner elle-même ; une société qui ne s’enseigne pas c’est une société qui ne s’aime pas, qui ne s’estime pas, et c’est précisément le cas de la société moderne. Charles Peguy

En enseignant, on apprend

Sénèque Lettres à Lucilius

Documents joints à cet article :