Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteExpressions
L O G I Q U E S S O C I A L E S
LES ANIMATEURS FACE À L’INTÉGRISME RELIGIEUX ET À L’OPPRESSION DES FEMMES
samedi 21 novembre 2009
publié par Fernand Estèves , Madeleine Abassade

Encore un livre de plus sur les femmes et l’islam en France, vous direz vous ! Oui, mais issu de trois mémoires de D.U.T. en Animation, c’est peu fréquent !

Trois mémoires devenus trois témoignages et donc… trois regards de jeunes femmes : Faïza et son désir de se vivre musulmane « à la française » en butte au machisme, Anne-Gaëlle qui découvre de l’extérieur en devenant son amie et Amandine qui problématise dans le combat féministe.

LES ANIMATEURS FACE À L’INTÉGRISME RELIGIEUX ET À L’OPPRESSION DES FEMMES Témoignages, discussion, enjeux de formation Pierre Baracca, Amandine Briffaut, Anne-Gaëlle Cogez, Danielle Delmaire, Faïza, Malika Messad Collection « Logiques Sociales » dirigée par Bruno Péquignot ISBN : 978-2-296-09918-0 24,50 € ™xHSMCTGy099180z

Deux discussions pour questionner des mots : violences faites aux femmes, sexe, genre, machisme, culture, identités, racines, culture plurielle, diversité culturelle, modèle culturel, droit à la différence, démocratie du goût, démocratie culturelle, culture des immigrés, l’Autre, ethnicité, communautarisme, traditions, communauté / individu, modèle républicain d’intégration, multiculturalisme, le religieux et le politique, intégrismes, laïcité, État-nation, mondialisation, relativisme normatif, relativisme méthodologique, culturalisme, Subaltern Studies, théories postcoloniales, etc.

Et les animateurs et leurs structures face à ces mots, ces théories, ces réalités sociales, ces conceptions sociétales, ces choix politiques ? Où s’arrête la sociologie, où commence la position politique ? Quels savoirs, savoir-faire, ? Comment lier pratiques et théories ? Essentialisme, histoire…

La« nébuleuse des métiers » du monde de l’animation est ici confrontée à l’esprit de la recherche-action et de l’Éducation populaire au travers de multiples situations du terrain. Mais chaque citoyen aussi.

Pierre BARACCA : Docteur en sociologie de Paris 3 – La Sorbonne nouvelle, chercheur associé au CERLIS (Paris 5/3/1). Enseigne à l’IUT B – Lille 3, au département carrières sociales, en animation sociale et socioculturelle (ASSC) où il est responsable de laFormation continue et du Secteur Profession en Formation initiale.

Amandine BRIFFAUT : Ancienne animatrice socioculturelle, cofondatrice du comité lillois de Ni Putes Ni Soumises, assistante de communication à la MSH de Lille.

Anne-Gaëlle COGEZ : Animatrice sociale et socioculturelle dans l’agglomération lilloise, d’abord dans un Réseau d’Échanges Réciproques de Savoirs, puis dans un Espace Éducatif en école maternelle. Actuellement en charge de l’animation sociale et socioculturelle en hôpital gériatrique, secteur long séjour.

Danielle DELMAIRE : Professeur émérite des universités, histoire contemporaine. A enseigné l’histoire pendant dix ans au département carrières sociales, option animation sociale et socioculturelle de l’IUT B de Tourcoing.

FAÏZA : Titulaire du DUT en animation sociale et socioculturelle, licenciée en sciences de l’éducation, actuellement animatrice sociale et socioculturelle dans un espace éducatif en école maternelle.

Malika MESSAD : Anciennement conseillère en insertion socio-professionnelle et animatrice territoriale dans le cadre de la parentalité et de la prévention de la délinquance. Aujourd’hui, attachée territoriale dans une commune de Lille Métropole (en charge du dossier parentalité).

Documents joints à cet article :