Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteActualitésEvènements
Le cinéma et ses salles en mutation
14 octobre 2010 - Théâtre Le Vent Se Lève - Paris 19
mardi 5 octobre 2010
publié par Fernand Estèves

Théâtre Le Vent Se Lève 181 avenue Jean Jaurès 75019 Paris - M° Ourcq

JOURNÉE DE VISIONNEMENT, DE REFLEXION ET DE RECHERCHE

GROUPE DE TRAVAIL DE L’UFFEJ

ouvert au public

Union Française du Film pour l’Enfance et la Jeunesse

La télévision, puis la VHS, le DVD, Internet et maintenant le “cinéma numérique” et la 3D ont fortement marqué son histoire, altérant le rapport privilégié qu’il avait construit avec le public en lui donnant les moyens de sa survie.

Aujourd’hui, à l’ère du “tout numérique”, l’ensemble de la filière cinématographique focalise son attention sur des questions technologiques, dans l’espoir sans doute d’être tracté vers le futur et d’évoluer au même rythmes que les pratiques des “spect/acteurs” et usagers de plate-forme de diffusion en ligne, de la VoD, des NetTV et du cinéma de grand spectacle, des jeux vidéos...Les films en “3D à lunettes” s’enfilent comme des perles dans les line-up des distributeurs majeurs et la question de l’équipement de nos salles en projecteurs de cinéma numérique occupe tout l’espace du débat.

Ces discussions, qui déterminent la place et le rôle de chaque salle de cinéma dans la société de demain – aussi indispensables qu’elles soient – occultent la nécessité d’échanges constructifs entre programmateurs, animateurs, exploitants, distributeurs et producteurs visant à définir ce que nous souhaitons que deviennent nos salles de cinéma demain.

Telle que nous la concevons, une salle de cinéma combative et impliquée dans son époque, devrait inclure dans sa programmation et dans sa politique d’animation toutes les formes de productions contemporaines en images animées afin de rester un véritable “miroir de l’existence” qui donne à voir, revoir, penser, imaginer, rêver, construire. Le cinéma, c’est aussi s’inscrire dans ce monde en transformation pour mieux le comprendre.

Voilà pourquoi nous vous proposons, lors de cette journée du 14 octobre 2010, de réfléchir avec nous aux évolutions que proposent ces nouveaux outils de création numérique (caméras de poche, NetTV, jeux vidéos,...), à la diffusion des images produites par ces outils mais également à la place de l’action culturelle cinématographique dans ce nouveau paysage, ainsi qu’à l’ambition vers laquelle nous souhaitons porter l’animation culturelle de nos salles.

MATINÉE 10H-13H Récits d’expériences et projections

ACRIF (Didier KINER)/ parcours pédagogiques avec des lycéens et ateliers avec les tel. portables

Xavier GIRARD (activité ASCA)/ création d’univers ludiques (esthétique 8 bit) avec un public de "zone sensible" à Beauvais

APRÈS-MIDI 14H30-17H30 Table ronde "comment nos salles et l’action culturelle qui y est menée s’empareront-elles de nouveaux supports"

B. LABOURDETTE (Pocket Film)/ introduction et conclusion + question de la nouvelle économie des nouvelles technologies.

Nathalie BOURGEOIS (Cinémathèque française) comment l’équipe pédagogique, notamment dans le cadre de "le cinéma 100 ans de jeunesse" à l’étranger, a pu ou non s’emparer de ces nouvelles technologies.

Union Française du Film pour l’Enfance et la Jeunesse