Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesPratiques artistiques
POUR EN FINIR AVEC LA HAINE DE LA POÉSIE
Henri-Gruvman l’inventeur du ciné-théâtre.
mardi 23 avril 2013
publié par Madeleine Abassade

Henri GRUVMAN fut longtemps sur les scènes de France avec l’invention de son Ciné-Théâtre et le personnage qu’il incarnait sous le nom de Grugru. Le succès était alors au rendez vous pour cet acteur inventeur génial. Puis de la notoriété il est passé à l’oubli, les grandes scènes qui l’ont programmé l’ont ignoré et les médias firent de même. Sans relâche pourtant, Henri Gruvman continua de créer ses loufoqueries intimistes, ou son spectacle engagé sur la question de la persécution des juifs sous le nazisme. Éclectique, généreux, il aurait pu s’aigrir quand un individu sans vergogne lui piqua son invention du ciné - théâtre et passa à la télé dans des émissions de variétés.

Henri poursuivit sa route jusqu’à venir créer un atelier d’initiation au ciné-théâtre dans un hôpital psychiatrique. Ce fut une rencontre merveilleuse, chaque acteur de cet atelier voulant réveiller sa créativité pour participer sous de bons hospices à la construction d’une œuvre collective, ainsi se créa un court métrage.

C’est un grand plaisir de vous annoncer qu’Henri Gruvman continue de se battre pour que se partage une poésie en film et théâtre mélangés, mais attention du réel ou du virtuel, le spectateur s’y perd et se met à rêver qu’un monde autrement est possible, celui de la poésie avec la danse aussi.... Rendez vous le 15 mai à Montreuil !

Madeleine Abassade

Bonjour

Nous serions ravis de vous accueillir pour ce nouveau Ciné-théâtre d’Henri Gruvman qui s’associe à la danseuse et chorégraphe Nouchka Ovchinnikoff

Bien cordialement à vous

POUR EN FINIR AVEC LA HAINE DE LA POÉSIE

Dans le cadre du festival DE COURT AU THEATRE

Mercredi 15 MAI à 21H

« Ce qui me semble, à moi, le plus beau dans l’art (et le plus difficile ), ce n’est ni de faire rire, ni de faire pleurer, ni de vous mettre en rut ou en fureur, mais d’agir à la façon de la nature, c’est à dire de faire rêver " » ( Gustave Flaubert )

Avec Nouchka Ovchinnikoff et Henri Gruvman

THEATRE BERTHELOT

6 rue Marcelin Berthelot - Montreuil

Réservation/ 01 41 72 10 35

Métro Croix de Chavaux

Le personnage capital en ce moment dans la vie de la poésie est une question : la poésie est-elle mortelle ? " (Georges Mounin )

En confrontant Théâtre, Cinéma, Danse et poésie - et avec le concours de la danseuse Nouchka Ovtchinnikoff - Henri Gruvman vous convie à un voyage plein de surprises et de fantaisie.


Répondre à cet article