Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteMéthodologie Outils et modes d’action d’éducation populaire
histoire sociale
QUAND LA CGT FAISAIT SON CINEMA
contribution de Jean-Philippe JOSEPH publiée dans la revue ENSEMBLE de la CGT
samedi 7 septembre 2019
publié par Marc Lacreuse

QUAND LA CGT FAISAIT SON CINEMA

par Jean-Philippe JOSEPH

( revue ENSEMBLE de la CGT )

-----------------------------------------------

" Septembre 1937 . Sorti trois mois plus tôt, " La Grande Illusion " reçoit le

prix du meilleur ensemble artistique à la Mostra de Venise . Mais son réalisateur,

Jean RENOIR, a la tête ailleurs . Quelque part entre les studios de Billancourt

et la Haute-Provence où il tourne " La Marseillaise " . Né au sein de la

coopérative audiovisuelle Ciné-Liberté, le film doit célébrer la Révolution

française mais aussi, à travers elle, le Front populaire et le mouvement

ouvrier, comme incarnation de la permanence républicaine .

Soutenue par le parti communiste et la CGT - tous les ouvriers sur le tournage

et l’équipe technique sont adhérents au syndicat, ainsi qu’une bonne partie

des 3000 figurants - , " La Marseillaise " se veut " par le peuple et pour le

peuple" . Pour cela, le syndicat lance un appel à souscription … qui ne suffira

toutefois à couvrir les frais du tournage .

Dans l’euphorie, les fédérations CGT se lancent dans la production : le

bâtiment avec " Les Bâtisseurs " ; la métallurgie avec " Les Métallos " ; les

cheminots avec " Sur les routes d’acier " ; le spectacle avec " Les copains du

dimanche " qui marque les débuts au cinéma de Jean-Paul Belmondo.

" La Marseillaise ", elle, sortira en février 1938. Deux mois après, Daladier

succède à Léon Blum à la présidence du Conseil, et signe la fin du

Front Populaire . "

Jean-Philippe JOSEPH

( en collaboration avec l’IHS-CGT )


Répondre à cet article