Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMonde du travail
Projections et débats.
Réflexion sur le travail vivant ou comment exister au travail ?
Marseille le 6 décembre 2015.
mercredi 2 décembre 2015
publié par Christian Maurel

Bonjour à tous,

Prochain rendez-vous de Pensons le Matin :

Réflexion sur le travail vivant ou comment exister au travail ?

C’est ce dimanche 6 décembre 2015 toute la journée, au Gyptis à Marseille.

Le cinéma le GYPTIS consacre les semaines de décembre 2015 aux représentations cinématographiques du travail, et ses conflits. Dans ce cadre, Pensons Le Matin s’associe à l’organisation de la journée de dimanche consacrée au travail vivant et la part de soi qu’on y engage. http://on.fb.me/1RjM1jK

- 10h : Comment exister au travail ? Débat animé par Pensons le Matin.

Dans un contexte de crise du fordisme, de fin du plein emploi, de montée en régime des méthodes de management libéral depuis les années 90 et de confusion entre le travail et l’emploi, le débat se développera sur la question du travail aujourd’hui. Qu’est-ce qui permet le travail et la qualité du travail ?

Même dans une usine du secteur automobile, de l’industrie, les ouvriers, les hommes et femmes ne sont pas des machines. L’usine a besoin de leur inventivité, de leurs efforts, de leur habileté pour que ça tourne. Sans l’humain, la machine tourne à vide. L’usine tourne grâce aux hommes qui corrigent les insuffisances du système technique.

Dans une époque où la souffrance au travail ne peut plus être niée par les hérauts du management libéral, le débat sera ouvert sur la dimension immatérielle du travail réel qui subvertit les principes du travail prescrit.

Ce que montrent les deux films qui seront présentés l’après-midi, c’est que les ouvriers ne sont ni des machines, ni des accessoires, ni des objets passifs. Ils sont vivants et au cœur du système technique de production, même si cette vie est difficile et violente. Même si cette vie n’est peut-être pas celle que pourrait attendre un homme ou une femme. La subjectivité est partie prenante de l’engagement dans le travail. Cette part affective et sensible est bien sûr invisible, mais sans elle, point de rentabilité capitaliste, point de productivité, point de qualité.

Avec :

· Luc Joulé, réalisateur et co-auteur avec Sébastien Jousse, des films « Cheminots » et « C’est quoi ce travail ? ».

· Christophe Massot, sociologue qui travaille sur la santé au travail et sur les liens entre activité et organisation. Il cherche à mettre en relation la « clinique de l’activité », telle que pratiquée par Yves Clot et ses équipes, et les sciences sociales s’intéressant au travail. Il produit un documentaire mensuel sur Radio Grenouille cherchant à laisser entendre une parole singulière sur le travail.

· Florent Chiappero, architecte du Collectif Etc.

· Christophe Apprill, sociologue.

- 14h : projection du film «  Cheminots » de Luc Joulé et Sébastien Jousse
.

- 16h : conversation avec Luc Joulé et Sébastien Jousse : comment filmer le travail aujourd’hui ?


- 18h : projection du film c’est quoi ce travail ? de Luc Joulé et Sébastien Jousse. Ce film noue un parallèle entre les ouvriers de l’usine Peugeot PSA de Saint Ouen et le travail que le compositeur Nicolas Frize a engagé entre 2012 et 2014 lors d’une résidence artistique parmi eux. Ce film est sorti en salles le 14 octobre 2015, notamment à l’Alhambra et au Gyptis.


Répondre à cet article