Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteArchivesODJ et CR de réunions
19/03/05
Troisième rencontre le 19 mars 2005
Ordre du jour et thèmes abordés
samedi 19 mars 2005
publié par Collectif

Troisième rencontre le 19 mars 2005 (place du colonel Fabien, Paris 19è.)

Ordre du jour

  1. Animation Fernand Estèves (9h30-10h45)
    • Réactions à la synthèse proposée pour valider : champ du collectif, objectifs et méthodologie
    • Réflexion sur l’éventuelle nécessité de se doter d’une charte
    • Définition d’un calendrier de travail intégrant un temps consacré à une université de l’éducation populaire
  2. Animation Franck Lepage (10h45-12h)
    • Reccueil et analyse des propositions de groupes de travail
    • Répartition des taches pour le bon fonctionnement de ces groupes
  3. Animation Claude Renard (12h-13h30)
    • Réflexion à partir des questions posées par les Nouveaux Territoires de l’Art
    • Rencontre-débat avec le collectif "La Villa Mais d’ici" basé à Aubervilliers.

Thèmes abordés :

Première partie
- la méthodologie du collectif. Le principe des comptes-rendus (retranscription intégrale) et de la synthèse est-il à conserver ? L’équilibre entre diversité et efficacité. Capitaliser les doutes beaucoup plus que venir construire un catéchisme. La forme de travail en petits groupes plus vivante (on se sent concerné, rapport à l’expérience et au vécu de chacun) que les plénières.
- se donner un langage commun, trouver un langage qui n’exclut pas ou apprendre à parler plusieurs langues (altérité en marche). Les langues de bois, le langage dominant. Le langage universitaire. Raconter autrement. Le langage écrit, oral et gestuel. Le faire ensemble (manuel) et pas seulement le dire.
- l’éducation populaire comme espace hors définition, qui n’est pas normé, que tout le monde interprète. Le besoin de réinventer le politique parce qu‘on est orphelins de systèmes clairs et normés, la recherche d’espaces convaincants de résistance à la domination. La capacité de résistance vis-à-vis du pouvoir de micro-projets dans les friches ou ailleurs
- faut-il une charte ou non au collectif ?

Deuxième partie : Pas de compte-rendu à ma connaissance pour l’instant A COMPLETER

Articles de cette rubrique