Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteActualitésEvènements
Disparition.
Véronique Colucci, ancienne présidente des "Restos du coeurs".
article du Monde du 8-4-2018.
dimanche 8 avril 2018
publié par Christian Maurel

Disparition de Véronique Colucci, ancienne présidente des Restos du cœur.

Véronique Colucci, née Kantor, est morte dans la nuit 5 au 6 avril, à 69 ans. Ancienne présidente des Restos du cœur, elle a été l’épouse de Michel Colucci, dit " Coluche ", de 1975 à 1981.

Elle est journaliste à Combat quand, en septembre 1969, elle rencontre l’humoriste, qui joue alors au Café de la Gare, à Paris, dans le quartier du Marais. " Quand j’ai vu débarquer Michel, c’était ahurissant, a-t-elle confié au micro d’Europe 1, en 2016. C’était tout à la fois la timidité, la force, le rire. J’ai été séduite du premier coup. Je suis retournée souvent au Café de la Gare. De temps en temps, il mettait un disque et invitait le public à danser. Je m’étais collée au premier rang et j’avais dansé avec lui. Cela a créé un lien… " De cette union naîtront deux fils, Romain, en 1972, et Marius, en 1976,qui -deviendra acteur.

A la mort de son ex-mari, le 19 juin 1986, dans un accident de moto, Véronique Colucci reprend les rênes des Restos du cœur qu’ils avaient fondés ensemble, en 1985. Elle en sera présidente de 1998 à 2003, et administratrice pendant trente-deux ans. Un combat contre la pauvreté qu’elle mènera inlassablement, presque jusqu’à son dernier souffle.

" Une personnalité chaleureuse "

" C’est une très triste nouvelle pour sa famille, ses enfants et petits-enfants, pour ses proches, a réagi Patrice Blanc, le président de l’œuvre caritative. C’est aussi un moment douloureux pour les Restos. Véronique était l’une des 71 000 bénévoles de l’association. Elle a joué un rôle essentiel dans la vie des Restos, qu’elle a portés et fait grandir pendant plus de trente ans. Elle s’est investie à des périodes-clefs, dans la fonction de présidente, alors qu’il y avait plus de coups à prendre que d’honneurs à recevoir. "

En 1989, elle lance, avec le chanteur Jean-Jacques Goldman, les concerts et la soirée des Enfoirés, dont la dernière édition télévisée, le 9 mars, a réuni 12 millions de téléspectateurs. " C’est une aventure unique au monde, renouvelée d’année en année, partagée par des -artistes totalement désintéressés, pour la cause des plus démunis ", souligne l’association dont l’action au fil des ans n’a cessé de s’amplifier pour devenir un des premiers acteurs de l’aide alimentaire. En juin 2017, des milliers de bénévoles ont collecté 7 560 tonnes de denrées, soit l’équivalent de 7,5 millions de repas.

Mais l’action des Restos ne se résume pas à la distribution alimentaire. C’est aussi une panoplie de chantiers d’insertion. " Véronique, par sa personnalité chaleureuse et dynamique, prenait plaisir à rencontrer sur le terrain, dans les centres, partout en France, les équipes bénévoles et les gens de la rue au hasard des maraudes ", écrit l’association.

Véronique Colucci tenait à être présente aux événements organisés par l’association, autour des vignerons d’Ouveillan (Aude), des étudiants Enfoirés de Toulouse, des écrivains de 13 à table, des cuisiniers des Dîners de chefs. Elle savait solliciter les ministres qui ont défendu la loi Coluche, comme Martine Aubry. " Le meilleur hommage que les Restos puissent lui rendre, c’est de s’engager à continuer à combattre la pauvreté et à rester fidèles au message et à l’esprit de Coluche ", conclut l’association. En janvier, Véronique Colucci a été promue par Emmanuel Macron officier de la Légion d’honneur pour son engagement au bénéfice de l’intérêt général.

Isabelle Rey-Lefebvre.

© Le Monde


Répondre à cet article