Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMouvements sociaux
A PARAÎTRE EN DECEMBRE :
" A LA PROCHAINE ; de mai 68 aux Gilets jaunes " , de Pierre COURS-SALIES
Editions SYLLEPSE
mardi 12 novembre 2019
publié par Marc Lacreuse

A PARAÎTRE DANS QUELQUES JOURS :

" A LA PROCHAINE . DE MAI 68 AUX GILETS JAUNES "

de Pierre Cours-Salies

******************************

Pierre Cours-Salies :

"Je souhaite, bien évidemment que cela serve pour préparer quelque(s) débat(s). Il y a les débats qui ont repris au sujet de la stratégie générale des luttes de classes…

Et aussi une entrée plus centrée sur la situation avant et pendant Mai et les années 68… dont le livre s’occupe par un examen des années avant Mai et de leur portée plus encore actuelle. Mais il serait sans doute dommage de ne pas discuter aussi de quelques moments : Mai 68 aurait pu être tout autre chose qu’une « occasion perdue »… Dire cela suppose d’examiner des faits et de discuter des stratégies en présence, des calculs « politiques » et des effets eux-mêmes.

On peut discuter ces deux premières parties et aussi choisir seulement la dernière évidemment, tout centrer sur les questions à partir des Gilets jaunes.

Les échos des Pays de l’Est (de Prague en 68 à la fin de l’URSS) et de notre propre histoire ne devaient pas être oubliés… Quel gâchis ! Et les luttes en France même de 68 à 81 m’ont remis en mémoire des tentatives et des bifurcations ratées, mais aussi des apports politiques qui ont construit des droits, par les actions collectives.

Des textes plus personnels, avec et au sujet de huit militant.e.s, m’ont semblé nécessaires pour que la chronologie des événements soit plus parlante et vivante. Ils ont été écrits directement ou rédigés avec des ami.e.s des disparu.e.s.

Il y a même, très analytiques, quelques questions de concepts et de leur pertinence, pour savoir quels éclairages sont judicieux… Je ne vais pas vous résumer le livre ! Mais je fais suivre un fichier avec des extraits de la table des matières.

Tous les aspects ne sont pas sur le même plan. Certains plus « chauds » que d’autres.

Enfin, sur les conseils de l’éditeur, le plus simple et efficace pour faciliter la diffusion d’un livre est que vous en fassiez commander par les libraires que vous connaissez.

Pour des présentations et des débats, le mieux est que nous fassions un calendrier, avec le choix des questions et des formes de débats ; cela va s’échelonner sur quelques mois…

Cordialement

Pierre Cours-Salies

Cspierre93@gmail.com

***********************

À LA PROCHAINE

Que peut-il bien y avoir de commun entre Mai 68 et le mouvement des Gilets jaunes  ? Cinquante ans après, les objectifs mis en avant par les mouvements de contestation trouvent un écho dans le soulèvement des Gilets jaunes. Le mouvement des Gilets jaunes s’inscrit dans la chaîne de mouvements populaires porteurs d’aspirations ­démocratiques radicales. De longue date, la protestation sociale est porteuse de préoccupations écologiques, de la demande de transformation radicale du travail, d’une volonté d’organisation collective des entreprises, des services publics et de la société, une autogestion généralisée, une démocratie démocratisée. Les mouvements populaires et les contestations ­radicales composent une sorte de projet, un espoir autant qu’un programme qui reste à écrire  : Mai 68 est un arbre de la liberté comme le furent ceux plantés en 1793 en France. Un livre qui permet de comprendre comment nous en sommes arrivés à la situation actuelle  : un espoir est à reconstruire en confrontant ces réflexions aux questions posées par les Gilets jaunes.

**************


Répondre à cet article
Messages de forum :
" A LA PROCHAINE ; de mai 68 aux Gilets jaunes " , de Pierre COURS-SALIES
mardi 12 novembre 2019
Christian Maurel

Merci à Marc d’avoir fait paraître l’info sur cette parution. J’ai simplement une remarque à la lecture de cette présentation. Je ne suis pas sûr que le concept de ’’classe’’ soit très approprié pour parler des ’’gilets jaunes’’ ni entièrement opportun pour parler de Mai 68 (sauf peut-être pour la lutte des ouvriers sans doute la plus importante de ces deux derniers siècles). J’en suis là de mes réflexions au moment où j’avance seul et difficilement dans ce que j’appelle ’’une urgente nécessité d’une bifurcation de l’Histoire’’ qui ne relève pas entièrement de rapports de classes souvent ramenés à des rapports de production.Il est plus que jamais nécessaire de repenser les grands concepts de la transformation sociale radicale comme ceux de classe,de masses, de partis d’avant-garde, de prise de pouvoir révolutionnaire... mais plutôt de ’’multitude’’, de création de ’’communs’’ qui sapent, souvent sans grand bruit, le capitalisme néolibéral de l’intérieur, dans ses fissures et failles avant qu’une ligne de front se dessine et que des zones d’affrontement se fassent jour. C’est peut-être ce qui en train de se passer avec les ’’gilets jaunes’’ et le développement de mouvements sociaux ’’thématiques’’ (le réchauffement climatique, la place des femmes, la démocratie, les injustices de toutes sortes, les Zones A Défendre, les luttes des minorités, des ’’sans part’’comme les nomme Jacques Rancière. Tout cela pour une fois de plus ne pas passer à coté de ce qui peut se faire, se dire, se débattre, s’écrire...

Christian Maurel, sociologue de la culture et de l’éducation populaire politique, corédacteur du site.




Répondre à ce message