Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesDémocratie
APPEL POUR UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE.
Cercle de Montpellier pour une Constituante.
vendredi 5 août 2011
publié par Christian Maurel

Voici un appel qui fait écho à un certain nombre de contributions parues sur notre site notamment celle intitulée : Pour des États Généraux de la transformation sociale et politique. En voici le contenu tel qu’il nous est parvenu :

1789 Le peuple de France se révolte pour ses droits, DANS LA NUIT DU 4 AOÛT l’assemblée constituante vote l’abolition des privilèges.

EN CE JOUR du 4 août 2011

APPEL EST LANCE aux citoyennes & citoyens, aux indignés, aux révoltés aux laissés pour compte d’un système qui a usurpé la souveraineté du peuple, qui endette l’économie nationale auprès des banques qui dictent leur politique à la patrie aux détriment de notre modèle social.

Parce que :
- Le lien est rompu entre les citoyens et leurs représentants.
- Des élections ont lieu régulièrement mais les citoyens n’ont pas prise sur la marche des choses.
- Des institutions et un mode de scrutin élitiste empêchent l’émergence de nouveaux partis.
- La séparation des pouvoir est bafouée.
- Les institutions actuelles et les responsables à leur tête ont été incapables de protéger la population des effets de la crise économique et sociale.
- La vie civique n’existe plus, le peuple ne peut pas exercer sa souveraineté.
- Les dernières révisions constitutionnelles ont été décidées par les grands partis politiques et le chef de l’État sans consultation des électeurs.
- Une assemblée Constituante, instruite des doléances des citoyens, a pour mission de redéfinir les institutions et les règles du jeu politique de manière ouverte publique et transparente. L e peuple aura ensuite à se prononcer par référendum.
- L’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel direct permettra aux citoyens de choisir les représentants en fonction de leurs idées sur les institutions et les nouvelles règle du jeu politique.
- Les collaborations internationales construites depuis la dernière guerre mondiale ne répondent plus aux problèmes du peuple, elles les aggravent.

Mobilisons nous avec les cercles Républicains, dans l’ordre, déterminés responsables et résolus, jusqu’à ce qu’une assemblée constituante soit élue au suffrage universel direct.

Cercle de Montpellier pour une Constituante : mrsp34000@gmail.com ou www.pouruneconstituante.fr,

Photocopiez ce tract, passez le de main en main sans le jeter sur la voie publique.

Messages de forum :
APPEL POUR UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE.
samedi 6 août 2011
Jean Michel Montfort

Croyez-vous, croyons-nous qu’il puisse s’agir un instant de créer un ou des nouveaux partis ? Côté critique et dénonciation, il n’y a pas un iota de désaccord avec le texte soumis, de ma part. Côté projectif et prospectif, je suis dans un autre paradigme de représentation et de formulation des choses. Il y a bien sûr les grands méchants loups,les actionnaires petits ou massifs qui imposent la marche de leurs avoirs comme sens du monde mondialisé. Mais il y a aussi, à un niveau non économique mais pourtant édifiant et structurant,les possesseurs de capital culturel et symbolique,qui participent de l’ordre établi. Il serait assez candide et ingénu de ne pas voir comment et en quoi tous participent d’un système d’ensemble où pouvoir et contre-pouvoir peuvent malgré leurs contradictions consubstantielles pérenniser un certain ordre. Un seul exemple : lire les contributions de l’ami Maurel, quant aux Universités populaires qu’il origine avec Onfray à Caen, alors que ce concept a été créé par le PCF il y a longtemps : ça se nommait "L’Université Nouvelle’, où les prolos de Billancourt travaillaient à côté d’étudiants et de lycéens et de travailleurs culturels et sociaux. Décidemment, l’on a la mémoire que l’on veut, depuis sa place et celle-ci fait lutte des places ! Autre angle d’approche:cette ânnerie monumentale de tous nos pros de la culture et des incultures à vouloir faire accéder les gens à la culture, comme s’ils n’étaient pas culturels depuis Cro-Magnon ! Beaucoup entretiennnt la confusion entre art et culture, entre démocratisation et démocratie. C’est d’autant plus redoutable que rien ne garantit qu’une parole dite idéologiquement soit vraie et authentique dans le quotidien des pratiques réelles du monde réel !

Si je peux ici recommander lectures ou relectures, ce sera celle des derniers textes de Lucien Sève ou de Martelli, cherchez sur Google !

Textes laissés en jachère, où pourtant une vision démocratique et communiste proposait une piste de travail...loin du mélanchonnisme laurentiste.

Bien à vous, je travaille à un livre sur la "chose culturelle", pour lequel tout avis sur les politiques culturelles, de votre part,m’honnorerait.

JM Montfort



Voyez-voir


    APPEL POUR UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE.
    mardi 9 août 2011
    Christian Maurel

    Je réponds sur un seul point à la contribution de Jean-Michel Montfort. Je ne crois pas avoir écrit et dit que les Universités populaires commençaient avec l’expérience de Michel Onfray à Caen en 2002, même si c’est à partir de là que le concept a été relancé, modernisé, et a donné lieu à des expériences diverses. Voir à ce sujet le "Printemps des UP" de 2011 à Aix et le compte rendu de Michel Tozzi sur notre site.

    Mais les Universités populaires ne sont pas, non plus, une création du PCF. Elles remontent à l’affaire Dreyfus et à l’initiative de " coopération des savoirs" de l’ouvrier typographe Georges Deherme.Voir à ce sujet le très bon livre de Lucien Mercier ("Les Universités populaires : 1899-1914. Éducation populaire et mouvement ouvrier au début du siècle").

    Or à la fin du 19ème siècle, le PCF n’existait pas encore.

    Christian Maurel.