Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMouvements sociaux
lettre n°5 du COLLECTIF
CHANGER DE CAP !
juillet 2019
lundi 22 juillet 2019
publié par Marc Lacreuse

LETTRE N°5 DU COLLECTIF

" CHANGER DE CAP "

22 juillet 2019

------------------------

Édito par Didier Minot

Depuis 8 mois, les mobilisations sociales et écologiques se sont multipliées. Au cœur de l’été, la mobilisation continue contre le scandale des urgences, la réforme de l’enseignement, la privatisation d’ADP, la politique migratoire avec les gilets noirs. Les jeunes pour le climat n’ont pas désarmé, avec une nouvelle grève annoncée pour le 20 septembre. Les gilets jaunes qui manifestent sans discontinuer depuis 36 semaines continuent d’être approuvé·e·s par une majorité de la population, malgré la propagande, les violences policières et la fatigue.

Tout indique qu’après la trêve de l’été les mobilisations vont reprendre. En effet, la lutte des gilets jaunes comme celle des jeunes pour le climat sont des luttes de survie des personnes, des territoires et de l’humanité. Mais les spéculateurs-investisseurs s’en moquent. Leur cynisme et leur irresponsabilité sont sans fond. Le gouvernement, qui est à leur service, continue, malgré un refus massif des populations, de s’estimer légitime pour détruire les sécurités, les solidarités et les libertés et pour tout transformer en marché. Le grand débat n’a servi à rien. Aucune des revendications posées n’a été satisfaite.

Aujourd’hui, l’heure est à la convergence et à l’action commune. On voit se multiplier les collectifs citoyens, réunissant tou·te·s ceux et celles qui partagent une même volonté de résister et d’agir ensemble pour changer de système : citoyennes, citoyens, gilets jaunes, écologistes, défenseur·euse·s des services publics, militant·e·s de partis, de syndicats ou d’associations. Certain·e·s, mais pas tou·te·s, pensent à constituer des listes citoyennes pour les municipales. D’autres construisent des coopératives, des actions informelles d’entraide et de solidarité au quotidien. Pour tou·te·s, il s’agit de réinventer la bienveillance et une fraternité en actes.

Le collectif Changer de cap s’est constitué en janvier pour favoriser la convergence entre les mobilisations sociales et écologiques. Il rassemble aujourd’hui de nombreux·euses militant·e·s de terrain, avec une quarantaine de correspondant·e·s au niveau local et plusieurs milliers de contacts. Il entend se mettre au service des collectifs citoyens en mutualisant les informations, les outils et les méthodes, en aidant à un travail d’éducation populaire dans la durée. Ce que nous commençons à faire dans ce numéro.

-------------------------------

- Pour participer au travail du Collectif, vous trouverez ici les principaux chantiers . Rejoignez nous ! Pour prendre contact, vous pouvez envoyer un message à contact@changer2cap.com ou tél au 01 30 24 07 73. Nous vous rappellerons.

Focus sur les collectifs citoyens

- Une rencontre des collectifs citoyens est envisagée le 5 octobre à Paris, en partenariat avec l’AITEC et d’autres organisations, avec des témoignages, des temps d’ateliers et des débats. Notez dès à présent la date, un programme plus détaillé sera produit dans la prochaine lettre

- Saint-Malo : mise en commun des mobilisations locales à partir du « référendum ADP »

- A Saint-Malo, un groupe s’est constitué pour organiser la signature du référendum contre la privatisation d’ADP, en dépassant les egos et les querelles partisanes. Un appel est lancé à toutes les associations pour élargir la mobilisation à d’autres actions. Le 14 septembre, aura lieu une journée de mise en commun des mobilisations locales pour mettre en évidence les liens entre des actions de nature différente, montrer leur portée et rendre visible pour la population l’ampleur des mobilisations actuelles.

- Paris - Le collectif citoyen du 15e arrondissement : éducation citoyenne et débat

- Un collectif citoyen s’est formé dans le 15e arrondissement de Paris avec des militant·e·s de nombreuses organisations, syndicats, partis, et des citoyen·ne·s non militant·e·s. Deux premières réunions, en février-mars, ont dégagé des grandes thématiques : démocratie, services publics, injustice sociale et précarité, fiscalité, écologie, éducation et culture. Les réunions suivantes en avril et juin, ont approfondi la réflexion sur le thème citoyenneté et démocratie. Dans cet arrondissement de Paris ancré à droite, le collectif poursuit essentiellement un objectif d’éducation citoyenne et d’approfondissement des propositions communes.

- Auriol (Bouches du Rhône) - Une coopérative citoyenne pour agir ensemble

- Les gilets jaunes d’Auriol ont mis en place un atelier constituant depuis le mois de décembre (lecture publique de la Constitution, avec un juriste, pour débattre et faire des propositions). Mais, au fil des mois, il est apparu que les gens souhaitent également entreprendre des actions au niveau local. Une coopérative citoyenne a été constituée pour acheter un moulin et le remettre en fonction afin de mettre en place une centrale hydroélectrique. Il est également prévu d’acheter un terrain et de faire un jardin partagé. Parallèlement, le groupe essaie de constituer une équipe de candidat·e·s pour les municipales, mais ce n’est pas facile. Si cela ne débouche pas, le groupe pourra au moins réaliser les projets mobilisateurs.

- Chelles (Seine-et-Marne) - Faire ville ensemble

Le collectif « Faire ville ensemble » avance bien dans la perspective des municipales. Les mouvements citoyens à l’origine du projet ont convaincu l’ensemble des partis politiques de participer à la démarche engagée depuis février. Pour élaborer les propositions, une réunion publique est organisée sur chaque thème, ouverte à tou·te·s les citoyen·ne·s, au cours de laquelle on sollicite des volontaires pour constituer une commission. Les réunions de cette commission sont complétées par des espaces Framapad où les citoyen·ne·s peuvent déposer des analyses des propositions. Le collectif fait également le tour des quartiers avec un vélo décoré, des tracts, etc. Une charte de fonctionnement précise la place des partis, des élu·e·s et des citoyen·ne·s, l’articulation des responsabilités, les modes de travail, que la liste du collectif soit élue ou non.

- Mulhouse - Le collectif MU 2020, rebelle et solidaire

Le collectif MU 2020 rebelle et solidaire (Mu pour Mulhouse) prépare une liste écologiste, de gauche et citoyenne pour les municipales afin de porter les revendications du mouvement social et apporter un « souffle d’air frais ». Il regroupe les représentant·e·s des mouvements citoyens, ainsi que des représentant·e·s de la plupart des partis politiques, avec des rencontres à plusieurs reprises avec une délégation des gilets jaunes. Il s’appuie au maximum sur les citoyen·ne·s pour parler des enjeux du territoire, en luttant contre le tropisme des partis à parler de la répartition des postes.

Comprendre et agir / Agenda

- Référendum ADP : Signez et faites signer ! La privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP) cristallise les oppositions à la politique gouvernementale. Un « référendum d’initiative partagée » (RIP) est lancé depuis le 13 juin. Il lui faut le soutien de 4,7 millions de citoyens et citoyennes, soit 10% du corps électoral, pour qu’il puisse déboucher sur l’organisation d’un référendum. Cette démarche inédite est un enjeu d’ampleur pour la démocratie. Signez et faites signer (munissez-vous d’une pièce d’identité)

- Participons massivement au sommet contre-G7, à Hendaye du 19 au 26 août ! Du 24 au 26 août, Macron accueillera le G7 à Biarritz. Fervents adeptes du système néolibéral, mettant à sac notre planète et faisant souffrir les peuples de leurs politiques austéritaires et pro-business, les sept pays parmi les plus riches du monde et la Commission européenne se réunissent cette année sur le thème des inégalités. Dans la lignée des contre-sommets qui ont forgé le mouvement altermondialiste, la réponse citoyenne s’annonce importante pour défendre leur volonté d’un monde plus juste et désirable.

- Victoire des postier·e·s du 92 Depuis plus d’un an, 150 postier·e·s en grève du 92 réclamaient une évolution des normes et cadences, devenue ingérables, qui déterminent la durée de leurs tournées. Avec la signature d’un protocole d’accord avec la direction, ils·elles ont obtenu gain de cause. 70 facteurs et factrices seront recruté·e·s dès cette année. L’enjeu de ces luttes, c’est l’utilisation des algorithmes, générateurs de stress, de burnout et de suicides. La managérialisation s’est accélérée depuis que La Poste est devenue une société anonyme, s’éloignant toujours plus d’une logique de service public.

- Soutenons Daniel Cueff, le maire qui s’oppose aux pesticides Le 18 mai dernier, Daniel Cueff, maire de Langouët (35), a adopté un arrêté interdisant les pesticides sur le territoire de sa commune. Neuf jours plus tard, la préfète d’Ille et Vilaine le menace d’une procédure contentieuse d’ici le 27 juillet ! Peu de maires ont le courage de prendre la défense de leurs concitoyen·ne·s en s’opposant au lobby de la chimie. Adressons à Daniel Cueff des milliers de messages de soutien

Des films et des livres

- « Fin du Moi, début du Nous » : un super film disponible gratuitement…

« Fin du Moi, début du Nous » est un film militant, réalisé par Jean-Claude Allard, photographe. Il raconte 3 mois d’occupation du rond-point d’Alby sur Chéran, en Haute-Savoie avec l’objectif de favoriser les convergences et de lutter contre la désinformation des médias. Voir ici le lien pour voir la bande annonce et pour télécharger gratuitement le film en MP4 . Il existe une version DCP pour les salles de cinéma, à demander à jean.claude.allard@orange.fr que celui-ci envoie directement à la salle de cinéma.

- « Sur la vague jaune, utopie d’un rond-point » (Crolles, Isère)

Ce livre, qui allie témoignages et réflexions, raconte la vie quotidienne d’un rond-point de l’Isère, les parcours des femmes et des hommes qui l’occupent depuis 5 mois, leur histoire, leur production, leurs espoirs et leurs doutes. De simples citoyen·ne·s y inventent de nouveaux lieux de fraternité, des agoras. Ce qui se passe ici met en évidence l’émergence de lieux vivants, conviviaux et habités. Luc Gwadzdinski et Bernard Floris, 2019, Sur la vague jaune, utopie d’un rond-point, Elya Editions, 10 euros

- « La voix-e des femmes, terrain d’entente »

Dans ce livre, des femmes prennent la parole pour dire comment Terrain d’entente, à Saint-Etienne, a réussi à construire un collectif devenu une un point d’appui pour les habitant·e·s des quartiers populaires, à travers une pédagogie sociale misant sur la fraternité. Josiane Günther, 2019, La voix-e des femmes, terrain d’entente, Éditions Le social en fabrique, 15 € .

------------

Ce que nous voulons : Changer de Cap !

... changer de système pour améliorer la vie de toutes et de tous et traduire la solidarité en actes.

Tous les 15 jours, nous déposerons dans votre boite mail un concentré d’inspiration, de propositions et de liens à activer si vous le souhaitez.

La convergence est notre devise ! Alors parlez-en autour de vous...

Faites nous part de vos questions, critiques, propositions sur contact@changer2cap.com

-------------------


Répondre à cet article