Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteMéthodologie Outils et modes d’action d’éducation populaire
Une initiative des Amis de la Maison du Peuple et de la mémoire ouvrière de Besançon ( Doubs )
CONFERENCE : MOBILISATIONS BISONTINES CONTRE LA GUERRE D’ALGERIE , par Bénédicte Ponçot
JEUDI 19 OCTOBRE 2017 , à 20h , salle PROUDHON . BESANCON .
vendredi 15 septembre 2017
publié par Marc Lacreuse

LES AMIS DE LA MAISON DU PEUPLE

ET DE LA MEMOIRE OUVRIERE DE BESANCON

vous propose une conférence :

" MOBILISATIONS BISONTINES CONTRE LA GUERRE D’ALGERIE : ENTRE

EXEMPLARITE ET PARTICULARITES "

JEUDI 19 OCTOBRE 2017 20 H

SALLE PROUDHON ( annexe du Kursaal )

---------------------------------------------------

Besançon, ville moyenne de l’est de la France ( 63500 habitants à la sortie

de la guerre ) est modérément industrialisée et peu ouverte à l’immigration

à la sortie de la guerre.

Cette capitale d’une petite région faiblement peuplée est a priori sans grands

liens avec l’histoire coloniale. Elle apparaît alors comme le témoin du vécu d’une

France dont la préoccupation majeure n’est pas la décolonisation .

Pour autant , ce processus ne lui est pas totalement étranger. Besançon

devient

une ville ouvrière et accueille une main d’œuvre venue des colonies. Elle est

aussi ville de garnisons et à ce titre concernée par les conflits de

décolonisation.

Enfin c’est aussi une ville universitaire qui recrute une part de ses étudiants

outre-mer. De plus les étudiants constituent l’un des éléments de la société

française les plus critiques vis à vis de cette guerre. Dans la plus petite

université de France cette règle s’applique avec une intensité que l’on

attendait sans doute pas .

Si la guerre d’Indochine déclenche peu de réactions, hors du monde

communiste, celle d’Algérie comme dans l’ensemble du territoire français,

change la donne. Dans le concert des réactions nationales, les Bisontins

entonnent une petite musique qui leur est parfois propre. Celle-ci se

développe notamment dans le mouvement contestataire. L’alliance entre

communistes et catholiques de gauche y est souvent plus nettement

affichée et assumée qu’ailleurs et produit des temps de mobilisations

originaux .

-------------------------

- Bénédicte Ponçot : professeure au lycée Pergaud de Besançon a soutenu

sa thèse de doctorat intitulée " Besançon à l’heure de la décolonisation "

en juillet 2016 à l’université de Bourgogne-Franche Comté .

- Francine Rapiné-Fleury, " porteuse de valise " a la faculté des lettres de

Besançon et première française emprisonnée pendant la guerre d’Algérie

apportera son témoignage .

-------------------------

Contacts : amdp.besancon@laposte.net présidente : Mireille Etignard ( 03 81 52 85 04 ) v/président : Claude Barbe ( 03 81 81 10 74 ) secrétaire : Michel Pagani ( 03 81 51 21 06 )

----------------------------


Répondre à cet article