Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesMonde du travail
CREATION D’UN MOUVEMENT CITOYEN
DE SOUTIEN AUX COOPERATIVES DE SALARIES
SAMEDI 21 MAI 2016
mardi 5 avril 2016
publié par Marc Lacreuse

APPROPRIATION SOCIALE

CREATION D’UN MOUVEMENT CITOYEN DE SOUTIEN AUX COOPERATIVES DE SALARIES

-------------------------

Bonjour à toutes et tous,

Compte tenu de l’appel à manifester le 9 avril à Paris comme en région contre la loi Travail, nous nous associons à cette mobilisation et reportons notre réunion au 21 mai, même lieu, même heure :

Comme cela avait été annoncé lors de la rencontre du séminaire Appropriation sociale du 13 février 2016, une réunion pour la création d’un mouvement citoyen de soutien aux coopératives de salariés (en premier lieu, Scop-TI et La Belle Aude) se tiendra :

samedi 21 mai 2016 à 14 heures

chez la Scop École des métiers de l’information (EMI-CFD) 10 Rue des Prairies 75020 Paris (métro Porte de Bagnolet)

Au plaisir de se retrouver nombreux à cette occasion.

Bien amicalement,

Benoît Borrits

-----------------------

Pour un mouvement citoyen de soutien aux coopératives de salariés

Depuis quelques années, les reprises d’entreprises par les salariés ou les créations de Scop se multiplient. Il s’agit, par exemple, de la Scop-TI créée par les anciens Fralib. Il s’agit aussi des glaces La Belle Aude qui succèdent depuis maintenant deux ans aux glaces Pilpa à Carcassonne. Dans les deux cas, il s’agit d’entreprises que leurs propriétaires voulaient fermer et que les salariés souhaitaient maintenir. Il y a probablement d’autres exemples près de chez vous.

Ces reprises sont pour nous un espoir de voir émerger une autre économie, une économie dans laquelle les salariés reprennent le contrôle de leur travail et apportent un sens à celui-ci. De ce point de vue, il est essentiel que ces deux expériences, ainsi que d’autres, réussissent.

Les glaces La Belle Aude et les thés et infusions 1336 et Scop-TI sont commercialisés en grande distribution et ces entreprises n’ont guère d’autres alternatives compte tenu de la nature du produit pour l’une et du nombre important de salariés pour l’autre. Il faut donc que ces produits soient présents sur le plus grand nombre de points de vente et qu’une forte demande des consommateurs s’exprime en leur faveur.

Jamais le modèle des Scop et des Scic n’a été aussi populaire. C’est parce que ces entreprises sont contrôlées par leurs salariés que ceux-ci ont à cœur de réaliser un travail qui a du sens pour la société. C’est ainsi que les glaces La Belle Aude et les thés et infusions Scop-Ti et 1336 sont réalisés à partir d’ingrédients naturels et si possible locaux qui évitent des milliers de kilomètres de transport. Une contribution à la nécessaire transition écologique de notre économie.

Regroupons-nous en collectifs locaux, pour faire connaître autour de nous ces produits et leur histoire. Démarchons les points de vente pour les inciter à mettre ces produits en rayons. Mais regroupons nous aussi pour soutenir d’autres initiatives locales de salariés qui souhaitent maintenir leur production ou en créer une nouvelle dans un environnement démocratique ! Il y en a forcément une près de chez vous.

Pour initier ce processus, nous vous invitons dès à présent à nous retrouver :

samedi 21 mai 2016 à 14 heures

chez la Scop École des métiers de l’information (EMI-CFD)

10 Rue des Prairies

75020 Paris (métro Porte de Bagnolet)


Répondre à cet article