Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesEducation Populaire & Palestine
EDUCATION POPULAIRE EN PALESTINE
Au retour d’un voyage
dimanche 30 novembre 2014
publié par Madeleine Abassade , Marc Lacreuse

Ce voyage en Palestine s’est organisé à partir du souhait collectif d’interroger ce que peut signifier l’éducation populaire pour un peuple privé d’État reconnu, de liberté et de terre. S’est alors créée notre association "Palestine, droits et solidarité".

Plusieurs raisons ont motivé ce projet :

- Sortir des préoccupations purement françaises de l’éducation populaire, pour tenter de jeter des ponts avec des réalités internationales.

- Participer à un travail coopératif avec un peuple souvent caricaturé, médiatiquement maltraité, à la recherche d’un destin libre et pacifique, et mesurer en quoi l’éducation populaire peut ou non trouver sa place dans cette démarche émancipatrice.

- Entrer en relation avec les multiples associations, collectifs, organisations non gouvernementales qui agissent au plus près des populations palestiniennes dans leurs immenses difficultés quotidiennes, et échanger avec elles en vue de coopérations.

L’éducation populaire palestinienne.

Au cours de ce voyage, auquel participaient 15 militants culturels et d’éducation populaire venus de toute la France, adhérents de l’association "Palestine, droits et solidarité", nous avons rencontré des dizaines d’associations qui participent toutes à leur manière à des actions sociales et politiques. Nous avons découvert la réalité de l’apartheid subit par le peuple palestinien, et celle de la tentative d’ethnocide qui se perpétue là-bas. Nous avons aussi constaté la dignité de ce peuple jeune, innovant, pacifique, déterminé, et combien l’éducation populaire est pour lui une « praxis » quotidienne. La résistance à laquelle les palestiniens sont contraints ( il y a là pour lui une question de vie ou de mort ) concerne tous les domaines de la vie privée, sociale, économique, culturelle et politique.

L’éducation populaire palestinienne se définit comme outil premier de construction d’une société autonome et libre, en visant à donner et/ou redonner une identité citoyenne à part entière. Certains militants rencontrés ont subi et subissent encore la prison israélienne pour cela. Certains y ont trouvé la mort.

Malgré le mur omniprésent, morcelant le territoire, malgré les colonies illégales se multipliant chaque jour, les check-points humiliants, malgré les vols de terre, de maisons, malgré la négation ou la dénaturation de son propre passé, malgré les camps où les réfugiés et les déplacés de l’intérieur attendent de renouer avec un autre destin que l’exil, nous sommes revenus avec la conviction que le peuple palestinien s’invente, dans les pires conditions qui soient, une société nouvelle, une Nation.

Des actions pour prolonger ce voyage

De retour en France, nous avons décidé de prolonger ce voyage par des actes concrets d’éducation populaire. Plusieurs projets sont d’ores et déjà en cours d’essor, petits ou grands.

- Nous avons souhaité que le site « Education Populaire & Transformation Sociale » en témoigne et c’est à cette fin que nous avons ouvert la rubrique "éducation populaire & Palestine". Cette rubrique rassemblera des articles écrits par celles et ceux qui ont participé à ce voyage, ainsi que différents documents et des informations.

Il s’agira aussi de nous efforcer de relayer des projets de coopération avec les militants d’éducation populaire palestiniens dont nous avons pu constater l’engagement au service de l’émergence d’une citoyenneté palestinienne active. Nous espérons ainsi contribuer, même modestement, à la reconnaissance de l’Etat Palestinien prêt à rejoindre la communauté internationale et de résister à ce qu’il faut bien appeler un impérialisme colonisateur.

Toutes les contributions de bonne volonté seront les bienvenues.

A bientôt.

Marc Lacreuse & Madeleine Abassade. Education populaire & Transformation sociale. Paris . 24 novembre 2014 .

Post Scriptum :

Le logo joint à cet article est de la graphiste Stéphanie, il a été réalisé à partir d’une recherche de Samia sur le "sac à mots" au retour de notre voyage en Palestine. Titre en cours....


Répondre à cet article