Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesConstruction des savoirs
« État d’urgence, déchéance de nationalité, citoyenneté menacée »
Samedi 30 janvier à L’Université Paris 8
dimanche 24 janvier 2016
publié par Madeleine Abassade

Le gouvernement veut maintenant prolonger l’état d’urgence de trois mois puis l’inscrire dans la constitution. En même temps il compte ouvrir la possibilité de la déchéance de nationalité pour les binationaux et réformer le code pénal. Quel est la signification de ces décisions lourdes qui rompent avec l’histoire de notre pays ? Quels dangers possibles pour les libertés publiques et notre modèle démocratique, juridique et social ?

Pour éclairer ces débats l’Humanité organise une matinée d’information et de réflexions sur le thème : « État d’urgence, déchéance de nationalité, citoyenneté menacée »

- Samedi 30 janvier, de 9h à 13h dans l’amphithéâtre D 001 de l’Université Paris 8 à Saint-Denis.

Avec plusieurs grands spécialistes de ces questions : Chacun d’eux y prononcera une conférence d’environ 30 a 35 mn et répondront a vos questions.

Anicet Le Pors - conseiller d’État honoraire, ancien ministre.

Dominique Rousseau - professeur de droit constitutionnel à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature.

Jean-Paul Jouary - agrégé et docteur en philosophie, professeur en classes préparatoires aux grandes écoles à Paris, essayiste.

Vanessa Codaccioni - maîtresse de conférences en science politique à l’université Paris-VIII.

- En raison du nombre de place limité, s’inscrire à l’aide de ce lien http://www.humanite.fr/je-minscris-...

« État d’urgence, déchéance de nationalité, citoyenneté menacée »

Samedi 30 janvier. 9h-13h - Université Paris 8

2 rue de la Liberté 93200 Saint-Denis -

Amphithéâtre D 001- Entrée rue Guynemer (face au métro)

Métro Saint-Denis-Université (ligne 13) - Tramway : T3 - T5

Chaque conférence (30 mn) sera filmée puis diffusée en ligne sur la chaîne des Agoras de l’Humanité


Répondre à cet article