Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesInternational
Les "cercles du silence" d’Aix-en-Provence.
Journée internationale des migrants.
jeudi 12 décembre 2019
publié par Christian Maurel

Cercles du silence d’Aix-en-Provence.

Chers amis,

Nous nous intéressons le plus souvent, lors de nos habituels cercles de silence, à l’indigne traitement des migrants et aux atteintes majeures à leurs droits lorsqu’ils impliquent notre pays, les pays de l’Union Européenne et ceux de la zone méditerranéenne proche. Nous n’oublions certes pas le reste du monde mais il faut convenir que l’ampleur des déplacements de populations sur l’ensemble des continents et l’obsédante maltraitance qui les accompagne sont bien souvent minimisés par l’éloignement géographique.

C’est pourquoi il faut saluer l’instauration par l’ONU à la fin de l’année 2000 de la Journée internationale des migrants, Journée fixée au 18 décembre , pour commémorer l’adoption de la Convention internationale sur la protection de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs famille dix ans plus tôt. Cette Convention est entrée en vigueur en 2003 mais n’a pas été ratifiée par la France...

Elle précise, entre autres, à l’article 8 que :

1. Les travailleurs migrants et les membres de leur famille sont libres de quitter tout État, y compris leur État d’origine. Ce droit ne peut faire l’objet que de restrictions prévues par la loi, nécessaires à la protection de la sécurité nationale, de l’ordre public, de la santé ou de la moralité publiques, ou des droits et libertés d’autrui, et compatibles avec les autres droits reconnus par la présente partie de la Convention.

2. Les travailleurs migrants et les membres de leur famille ont le droit à tout moment de rentrer et de demeurer dans leur État d’origine.

Cet article s’inspire de l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, lequel n’a cependant pas force de loi en France (Pays des droits... etc.).

A la demande de plusieurs organisations aixoises qui veulent réaffirmer publiquement les droits fondamentaux de tous les travailleurs migrants et de leurs familles, nous avons accepté leur proposition de réunir le 18 décembre, à 17h30, un cercle de silence exceptionnel aux Allées Provençales pour lancer la soirée de témoignage qu’elles ont ensuite prévu de faire*.

Attention cependant : nous maintenons notre rendez-vous habituel et nous vous attendrons donc nombreux au prochain cercle de silence du samedi 14 décembre, de 11h30 à midi, place de la Rotonde comme toujours.

Philippe Chouard.

* voir le tract d’appel en document joint.


Répondre à cet article
Documents joints à cet article :