Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesDémocratie
Contribution évolutive et maladroite
LA DEMOCRATIE, PARTOUT, PAS LA GUERRE !
mercredi 18 novembre 2015
publié par Marc Lacreuse

LA DEMOCRATIE PARTOUT, PAS LA GUERRE !

par Marc Lacreuse homo sapiens

(CONTRIBUTION EVOLUTIVE)

-------------------------------

S’il doit être des combats, ce sont ceux pour la démocratie qu’il nous faut mener, partout : internationalement, nationalement, localement . Avec l’urgence qu’exigent nos vies menacées. Sans compromis cette fois-ci. Ni report, sous prétexte "d’autres priorités" .

Oui il y a urgence à en finir avec ce monde où les peuples ne sont conviés qu’à se taire, se morfondre ou mourir en silence, assister aux films d’horreur que big brother lui propose, se contenter des miettes des festins, se soumettre aux injonctions technocratiques et à leurs algorithmes remplaçant peu à peu nos rares espaces publiques de délibérations libres.

Rendons féconds notre effroi et nos colères !

Car quoi ? Pendant que les "grands" de ce monde - dictatures ou "démocraties" se partageaient les gateaux planétaires, organisaient leurs hégémonies, qu’en était-il des peuples, transformés en consommateurs compulsifs ou en mendiants, en variables d’ajustements des politiques financières, spéculatives, mafieuses ? Et en chair à misères, à épidémies et à canons, les cas échéants.

Car quoi ? Pendant que les pires acoquinements oppportunistes et fluctuants nourrissaient les mensonges jetés à la face du monde en justification des invasions "démocratiques", ouvrant largement les portes et nourrissant toutes les dérives babares défilant en boucle sur nos écrans avides, qui décidait de nos sorts ? De nos destins ? De nos vies quotidiennes ? Collectives ou intimes ?

Car quoi ? Qui a décidé de l’inéquité des partages de nos biens communs, de nos forces de travail et de leurs fruits ? Quelle assemblée élue ?

Qui a décidé du découpage des peuples en frontières grosses de tous les désastres ultérieurs ?

Quelle assemblée citoyenne ? En quelle agora ?

Qui a permis, veto oblige, la négation des décisions du seul lieu de concertation internationale issu de nos "dernières des dernières " guerres, autorisant les pires colonialismes, paralysant l’Organisation des Nations Unies, alors qu’il conviendrait de la régénérer comme jamais ?

Oui, la démocratie est une conquête permanente . Les réitérations médiatiques de tous les camps gouvernementaux qui s’en réclament sont bien trop souvent suuspectes : je veux dire qu’elles sont à suspecter. A interpeller dans leur validité effective.

" Chaque être humain est légitime " proclamait un cri récent : nous sommes à des années-lumières de ce que cela signifie en terme de dispositions à prendre pour que la capacité d’intervention du citoyen (et de contrôle de ses mandatires ) soit effective, agissante et respectée dans notre "Tout monde" cher à Edouard Glissant.

Oui la démocratie, c’est à dire l’intervention pérenne, active et militante de chaque homme et de chaque femme dans les conduites du monde , planétairement, régionalement, localement est le seul chemin qui puisse offrir un avenir d’humanité, de justice et de fraternité pour toutes et pour tous . La tâche est immense, oui. Il y a là une raison supplémentaire pour ne pas la différer.

Je soupçonnerai toutes les tentatives qui essaieront de nous détourner de cette urgence vitale d’être les complices des violences mortifères qui continuent , ici et là, maintenant, à meurtrir notre frêle humanité, notre seul bien fraternel commun .

Marc Lacreuse Homo sapiens


Répondre à cet article