Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesConstruction des savoirs
EDITION
LA LETTRE D’AGONE
septembre 2018
jeudi 20 septembre 2018
publié par Marc Lacreuse

LA LETTRE D’AGONE

septembre 2018

------------------------------

À l’heure où la France est gouvernée par un homme qui, si l’on en croit les chiffres du chômage, ne traverse pas souvent la rue, l’"Histoire populaire de la France" de Gérard Noiriel ( paru en septembre ) revient sur la longue histoire des relations des élites et des classes populaires en France – en montrant le fossé qui les sépare de plus en plus aujourd’hui.

- Historien du monde ouvrier, de l’immigration et de la question nationale en France, Gérard Noiriel livre ici la synthèse de toute une vie de recherches et d’engagements.

**************

« En 1841, dans son discours de réception à l’Académie française, Victor Hugo avait évoqué la “populace” pour désigner le peuple des quartiers pauvres de Paris. Vinçard ayant vigoureusement protesté dans un article de La Ruche populaire, Hugo fut très embarrassé. Il prit conscience à ce moment-là qu’il avait des lecteurs dans les milieux populaires et que ceux-ci se sentaient humiliés par son vocabulaire dévalorisant. Progressivement le mot “misérable”, qu’il utilisait au début de ses romans pour décrire les criminels, changea de sens et désigna le petit peuple des malheureux. Le même glissement de sens se retrouve dans Les Mystères de Paris d’Eugène Sue. Grâce au courrier volumineux que lui adressèrent ses lecteurs des classes populaires, Eugène Sue découvrit les réalités du monde social qu’il évoquait dans son roman. L’ancien légitimiste se transforma ainsi en porte-parole des milieux populaires. Le petit peuple de Paris cessa alors d’être décrit comme une race pour devenir une classe sociale. »

La France, c’est ici l’ensemble des territoires (colonies comprises) qui ont été placés, à un moment ou un autre, sous la coupe de l’État français. Dans cette somme, l’auteur a voulu éclairer la place et le rôle du peuple dans tous les grands événements et les grandes luttes qui ont scandé son histoire depuis la fin du Moyen Âge : les guerres, l’affirmation de l’État, les révoltes et les révolutions, les mutations économiques et les crises, l’esclavage et la colonisation, les migrations, les questions sociale et nationale.

En tournée

Gérard Noiriel entame une série de rencontres autour d’Une histoire populaire de la France :

- Le vendredi 21 septembre aux Chapiteaux du livre à Béziers ;

- Le mercredi 26 septembre au CICP à Paris, dans le cadre d’une soirée organisée par la librairie Quilombo, avec André Loez, historien, et Philippe Olivera, historien et éditeur de l’ouvrage ;

- Le jeudi 27 septembre à la librairie Kléber à Strasbourg ;

- Le mardi 2 octobre à la librairie La Belle Aventure à Poitiers ;

- Le mercredi 3 octobre à la librairie Ombres blanches à Toulouse ;

- Le samedi 6 octobre aux Rencontres populaires du livre de Saint-Denis ;

- Le mardi 9 octobre à la librairie Le Presse-Papier à Argenteuil ;

- Le mercredi 10 octobre à la librairie Au brouillon de culture à Caen ;

- Le samedi 13 octobre aux Rendez-vous de l’histoire à Blois ;

- Le mercredi 31 octobre à la librairie Le Bal des ardents à Lyon.

Les autres rencontres

Jann Marc Rouillan présentera Dix ans d’Action directe :

- Le vendredi 28 septembre à la librairie Terra Nova à Toulouse ;

- Le mercredi 26 septembre à la librairie L’Hydre aux mille têtes à Marseille.

Raphaël Granvaud et David Mauger poursuivent leur tournée autour d’Un pompier pyromane :

- Le vendredi 21 septembre à la librairie La Fleur qui pousse à l’intérieur à Dijon ;

- Le mercredi 26 septembre à la librairie Au brouillon de culture à Caen ;

- Le mercredi 3 octobre à la librairie Terre des livres à Lyon ;

- Le samedi 6 octobre, à l’hôtel Normandy à Paris, David Mauger participera à une conférence-débat intitulée “Pour en finir avec la Françafrique”, ;

- Le dimanche 7 octobre, David Mauger animera un “Café autogéré”, aux Rencontres populaires du livre à Saint-Denis ;

- Le lundi 9 octobre, à la Maison des associations à Chambéry.

- Philippe Baqué présentera Homme augmenté, humanité diminuée. D’Alzheimer au transhumanisme, la science au service d’une idéologie hégémonique mercantile le samedi 29 septembre à l’Alcazar à Marseille.

-----------

Éditions Agone BP 70072 F-13192 Marseille Cedex 20 http://agone.org Tél. : 04 91 64 38 07

--------


Répondre à cet article