Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteExpressions
LA RECIPROQUE DE L’EDUCATION POPULAIRE OU LE PEUPLE EDUCATEUR
Par Marc Lacreuse
lundi 18 avril 2016
publié par Madeleine Abassade

Une des ambiguïtés qui pèse depuis des décennies sur ce qu’il est convenu d’appeler " l’éducation populaire " est en passe de se clarifier ... grâce aux mouvements populaires en cours . Justement critiquée comme insuffisante lorsqu’elle développe ses pratiques éducatives en un sens unique où il ne s’ agit que d’apporter des "enseignements" au peuple dans une démarche descendante ( ceux qui "savent" vers ceux qui "ne savent pas" pour dire la chose brièvement ) ... les divers mouvements qui animent l’espace public depuis quelques temps mettent en avant une dynamique nouvelle indiquant la capacité - mille fois niée, moquée, minorée ou détournée - du peuple à s’auto-éduquer lui-même, et , plus encore à être "éducateur" d’ une société en crise à re-penser, à re-construire.

Cette faculté à révéler des savoirs collectifs et individuels atteste d’une force politique proprement transformatrice, peut-être révolutionnaire. Elle est capable de changer le cours inégalitaire des choses à l’intérieur de nos démocraties exténuées, engendrant les dérives les plus dangereuses ...

Elle pourra préfigurer des alternatives dans la conduite de la chose publique, en faisant de la démocratie une construction et un chantier ouvert permanents.

En ces lieux où le peuple est debout, et bouleverse les ordres du jour politiciens pour proposer les siens dans tous les champs de la vie de notre société ( travail, éducation, répartition des richesses, égalité et justice sociale ... ) , demain se pense dès aujourd’hui , demain est déjà en chantier.

Même si nous sommes dans une sorte d’entredeux très fragile ( entre "cendre et graine" disait le poète ) où l’ancien peut à tout moment l’emporter, les germes de nouvelles émancipations sociales et politiques sont bel et bien présents dans les rues, les places, les manifestations , les grèves en cours, les créations vivantes ( films, théâtre-forum, etc ) ...

Le mouvement s’étend et se développe, parfois avec des retours de flamme, parfois dans le sang, en France et ailleurs ... place Syntagma en Grèce, place de la République en France, Place Taksim en Turquie, Place du Bardo en Tunisie, Zuccotti Park à New-York , place Tahrir en Egypte, Puerta del Sol en Espagne ...

Oui : le peuple en mouvement , porteur de savoirs et de potentialités politiques inédites, est acteur d’une éducation politique émancipatrice émergente .

En fait , l’histoire nous l’a montré maintes fois, il l’est très souvent, mais ce qui est vrai c’est que cette dimension lui est en permanence contestée par les tenants et les tenanciers de l’ordre inégalitaire du monde ... à grand renfort d’idéologies de soumissions, de consumérismes " divertissants " et de philosophies de résignation .

Ainsi que le soulignait récemment Sophie Wahnich , historienne qui travaille sur la Révolution française, :" ...dans les partis de gauche on ne croit pas assez en la capacité de cette intelligence collective pour se mobiliser .." .

Le problème est aussi là , aujourd’hui .

Ou bien les mouvements en cours qui s’essaient à inventer, en actes, cette " autre manière de faire de la politique " mille fois ressassée, mille fois différée, sauront et pourront pérenniser leur travaux et "polliniser " la vie sociale et politique , ou bien les nombreuses forces instituées qui s’inquiètent de leur avenir face à cette heureuse contestation l’emporteront à nouveau - par tous les moyens - et l’avenir devra être différé une fois encore, pour quelque temps, et le chaos pourra s’accroître encore .

Jamais l’éducation populaire d’émancipation politique et sociale, n’aura été non seulement autant légitime, mais urgemment nécessaire : dans les cités, les quartiers, les territoires ruraux ...

Avril 2016 . Marc Lacreuse . Citoyen Cofondateur du Collectif " Education populaire & Transformation sociale " .


Répondre à cet article