Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteMéthodologie Outils et modes d’action d’éducation populaire
DES NOUVELLES DE LA SCOP D’EDUCATION POPULAIRE
LE CONTREPIED
mercredi 17 octobre 2018
publié par Marc Lacreuse

LE VOICI, LE VOILA :

LE PROGRAMME DE FORMATION 2019

DE LA SCOP LE CONTREPIED

-----------------------

En septembre nous vous avons envoyé une lettre d’info spéciale « sortie de confs » puisque les conférenciers et conférencières gesticulantes de la promo 2018 présentaient leur travail pour la première fois. On vous avait aussi dit qu’on reviendrait sous peu avec un peu plus de nouvelles !

* * *

* L’équipe du Contrepied change...un peu !

Brenda Mager a décidé de quitter son poste de permanente au Contrepied. Nous lui souhaitons bon vent !

L’équipe accueille Mathilde Tagand. Formatrice comme trois de ses collègues, elle s’occupera aussi de la diffusion des conférences gesticulées. Si vous souhaitez programmer une conférence gesticulée, c’est elle qu’il faut appeler.

* * *

* Une réforme de plus, et pas des moindres !

Les médias ne vous en parlent pas, le Contrepied s’en occupe ! Vous êtes peut-être au courant : une grosse réforme est à l’œuvre en ce qui concerne l’apprentissage, l’assurance chômage et la formation professionnelle.

Évidemment, en tant qu’organisme de formation, ça nous concerne ! Et vous aussi !

* * *

* Le programme de formation 2019

Nous aussi nous avons des nouveautés : des formations d’une journée pour une première initiation à l’éducation populaire à la sauce Contrepied dans plusieurs villes du grand ouest, des formations en gîte mais aussi à Rennes en externat, une formation de trois jours intitulée "l’organisation communautaire : mobiliser avec les méthodes Alinsky » en co-animation avec l’association Si On S’alliait, et une nouvelle forme pour la formation « Éducation Populaire et Transformation Sociale »

* * *

* Les conférences gesticulées de la promo 2018, parce que vous pouvez avoir envie de les faire venir !

- « Les éléphants sont-ils de gauche ou de droite ? Un expert ça trompe énormément ! » de Romain, sur les enjeux politiques de la lutte pour la protection de l’environnement

- « Ça roule ?! Pourquoi et comment certain-e-s sont volontairement mis en situation de handicap ? » d’Armel

- « Et t’as fait la Thaïlande ? Touriste malgré moi / Sur le contrôle de nos vacances » de Cécile

- « Oh pardon, je m’excuse ! » de Naïs, sur le parcours cabossé d’une personne en dehors des normes

- « Miroir d’une jeunesse populaire. Le reflet des structures face aux jeunes des quartiers pop » de Toumani

- « Les autruches se crashent pour mourir. Une autre histoire du climat » d’Arnaud

- « Boucle d’or au pays de la discrimination » de Carole

- « Tarte d’identité dans ta gueule ! Être ou ne pas être allié(e)(s), telle est la question » d’Anne

* * *

* A vous la parole !

En éducation populaire nous revendiquons le fait de relégitimer le vécu de chacun-e en partant des histoires de vie. Alors, dans les lettres d’infos vous avons aussi envie de vous donner la parole sur les stages auxquels vous avez participé avec nous :

Témoignage de Sébastien, qui a participé au stage "Mobiliser les publics et susciter leur participation"

"Dans un premier temps "bougon" et pas très motivé à l’idée de me déplacer sur une formation aussi éloignée de mon lieu d’habitation, aussi longue... (une semaine + une semaine) , dans un gîte collectif, éloigné de tout... J’ai compris ! petit à petit, j’ai compris ! A travers une logique de collectivité, d’entre-aide, de travaux de groupe, de retours sur expériences, les 2 intervenants ont amené à confronter les réflexions des différents stagiaires de manière approfondie. La richesse et l’intérêt provient du fait que chaque stagiaire est originaire de diverses régions françaises... (parisiennes, sudistes, lorraines...) ; les statuts et métiers en étaient tout autant différents : animateur socioculturel, (jeunesse/famille... sous responsabilité associative, municipale...), moniteur de théâtre, animateur de conseils citoyens, cadres de la politique de la ville...) Tous au même niveau, pour réfléchir sur nos actions du quotidien, avec recul ! Le Contrepied apporte et vise à amplifier cet énorme recul ! des techniques et méthodologies pour se remettre en question, tout en apportant l’assurance de techniques réutilisables au quotidien. Les intervenants et formateurs ont particulièrement joué le jeu, en apportant une grande expérience, tout en laissant la place à la richesse des échanges et débats pour tirer le meilleur du stage... et ainsi "susciter la participation"de chacun, thématique principale, transposable à nos actions sociales."

***************


Répondre à cet article