Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesPolitiques publiques
LE GRAND PARIS DE LA CULTURE EN DEBAT.
Jeudi 15 Novembre 2012 à Saint Denis.
mardi 6 novembre 2012
publié par Marc Lacreuse

LE GRAND PARIS DE LA CULTURE MIS EN DÉBAT.

Jeudi 15 Novembre 2012 à Saint Denis.

Le " Grand Paris " est en préparation dans les cabinets ministériels, d’urbanistes, d’experts, d’ingénieurs, d’élus ...

Un grand absent dans ce projet qui va pourtant concerner des millions d’hommes et de femmes dans les années à venir : le CITOYEN !

Il y a donc urgence à mettre en débat ce projet d’ampleur nationale, dans tous ses attendus : sociaux, éducatifs, culturels ...

C’est à propos du Grand Paris de la Culture que le Cidefe organise le jeudi 15 novembre prochain un temps de réflexion destiné à élaborer des propositions alternatives dans ce domaine . Cette session aura lieu de 9h à 17h au Nouvel Espace de création et de diffusion, Quai de Seine 93000 SAINT-DENIS .

Il y a donc là un enjeu majeur car presque tout est à inventer dans ce domaine .

Certes les élus du peuple ont un rôle éminent à jouer ici, mais la situation nécessite tout autant l’intervention des citoyens !

Plusieurs intervenants sont prévus pour nourrir cette rencontre , qui devrait en ouvrir d’autres :

- Nicolas Frize, compositeur.

- Patrick Chenu, membre de la Fédération des MJC.

- Alexia Fabre, directrice du Musée d’Art Contemporain du Val de Marne.

- Pierre Mansat, conseiller de Paris.

- Patrick Vassallo, Maire-Adjoint de Saint-Denis.

- Florian Salazar Martin, Maire-Adjoint de Martigues.

Pour tout renseignement et inscription : CIDEFE / 10 rue Parmentier / 93189 MONTREUIL Cedex / tel : 01 48 51 78 78 /www.elunet.org


Répondre à cet article
Messages de forum :
LE GRAND PARIS DE LA CULTURE EN DEBAT.
vendredi 9 novembre 2012

"Un grand absent dans ce projet qui va pourtant concerner des millions d’hommes et de femmes dans les années à venir : le CITOYEN !"

Etant un citoyen, habitant Saint-Denis de surcroît, je suis effaré par l’hypocrisie de ce genre d’initiatives : Aucune communication dans la ville, sur un évènement ayant lieu en pleine semaine (à l’heure ou la plupart des citoyen.ne.s travaillent -quel affront !-)... Et l’on s’étonnera ensuite que les habitant.e.s se détournent de ces sujets... La seule culture développée dans ces salons, c’est l’entre-soi dans lequel ces gens-là aiment s’enferrer. Aucune volonté de partager et construire réellement les projets avec les habitant.e.s, trop dangereux, ils et elles pourraient remettre en cause leur place... dorée !




Répondre à ce message