Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesDémocratie
Communiqué des EFFRONTE-ES
LES FEMMES VOILEES ONT LE DROIT DE VIVRE, DE TRAVAILLER, D’ACHETER DES ...
mardi 26 février 2019
publié par Marc Lacreuse

COMMUNIQUE DES EFFRONTE-ES :

LES FEMMES VOILEES ONT LE DROIT DE VIVRE, DE TRAVAILLER,

D’ACHETER DES …

******************

"Les effronté-es sont indignées par l’énième polémique qui consiste à dénoncer la possibilité pour les femmes voilées d’avoir une vie normale. À croire qu’elles n’auraient plus le droit ni de travailler, ni de créer des associations, ni de faire des études, ni de se syndiquer, ni de faire du sport... tout ça “au nom de leur émancipation”. Elles auraient seulement le droit de rester chez elles, de travailler dans le nettoyage ou dans les sphères les plus invisibilisées du monde du travail.

Les effronté-es le rappellent : les femmes qui portent un voile ont le droit d’exister en France, d’être dans l’espace public, d’aller sur les plages, d’étudier, de gagner leur vie, de construire leur propre chemin d’émancipation comme chacune de nous le fait. On ne peut donc absolument pas reprocher à une marque de commercialiser en soi des hijabs. Notons que cette production et cette vente ne gênent personne lorsqu’elles ont lieu dans des magasins plus informels, moins connus, dans des marchés et des quartiers populaires, comme si on ne pouvait le tolérer que dans un périmètre contraint et assigné.

Qu’une critique générale puisse se faire sur les codes vestimentaires genrés, les modes qui oppressent les femmes, leur font honte de leur morphologie, sont inconfortables, véhiculent des stéréotypes sexistes, sont produits et cousus dans des pays comme le Bangladesh afin de faire baisser les coûts de production, dans des conditions de travail et des lieux insalubres qui exploitent et mettent en danger la vie des travailleurs-euses (en très grande majorité des jeunes femmes), nous n’y voyons aucun inconvénient. Nous trouvons donc infiniment louche de ne condamner, parmi les milliers d’articles de mode produits, que le hijab. Ce climat raciste, tenons-nous le pour dit, ne conduit qu’à la discrimination et aux violences à l’encontre des femmes qui portent un voile. "

http://leseffrontees.org/

*************

- Contact presse Fatima Benomar : 06 75 86 61 31

******

- Jeudi 7 mars :

17h : Débat au festival de Causette « Gilets jaunes et féminisme, même combat ? » au 37 Rue de Turenne, 75003 Paris

-  Vendredi 8 mars :

15h40 : Rassemblement #8mars15h40 Place de la République à Paris

- Samedi 9 mars :

9h : Forum féministe sur le parvis de l’Hôtel de ville à Paris

*******************


Répondre à cet article