Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesDémocratie
LES INDIGNéS ESPAGNOLS : RéINVENTER LA LéGITIMITé DéMOCRATIQUE.
Soirée-Débat.
jeudi 1er décembre 2011
publié par Christian Maurel

INVITATION

Les indignés espagnols : réinventer la légitimité démocratique.

L’ADELS (Association pour la démocratie et l’éducation locale et sociale) vous invite à une soirée – débat exceptionnelle jeudi 15 Décembre • 18:00 - 21:00 au 1 rue Sainte Lucie - 75015 Paris

En présence d’Héloïse Nez. Enseignante en science politique à l’Université Paris 13, chercheure au LAVUE et administratrice à l’Adels, Héloïse Nez s’est rendue à Madrid pour suivre la mobilisation des indignés. Elle revient en France nous faire part de ses observations et de ses analyses sur ce mouvement inédit de la Puerta del Sol.

et de Joan Cortinas Sociologue, il s’est impliqué dans le mouvement des indignés à Barcelone et en France.

Héloïse Nez viendra nous présenter ses analyses d’expert et Joan Cortinas son vécu d’acteur impliqué dans le mouvement des indignés en Espagne et en France.

Le 15 mai 2011, à la suite d’une manifestation convoquée par des collectifs constitués sur Internet et les réseaux sociaux, des manifestants décident de rester camper à Puerta del Sol, une place symbolique de Madrid. C’est le début des « indignados », un mouvement social inédit qui réunit des millions d’Espagnols dans une critique des conséquences sociales de la crise économique et de la gestion de cette crise par le gouvernement socialiste. Rapidement, l’indignation s’exporte avec le slogan « Nous ne sommes pas des marchandises dans les mains de politiciens et de banquiers qui ne nous représentent pas ».

Tout en abordant la question de l’internationalisation du mouvement, les intervenants présenteront plus spécifiquement le cas espagnol, qui reste tout à fait spécifique par son ampleur, son large soutien populaire, son caractère fortement inter-générationnel et son indépendance vis-à-vis des organisations politiques et syndicales. Les indignés espagnols, qui dénoncent la légitimité des gouvernements représentatifs soumis aux exigences des banques et des institutions de régulation financière internationales, revendiquent une démocratie plus directe et participative. Ils défendent une nouvelle conception de la légitimité démocratique qu’ils expérimentent.

Nous vous invitons à venir en débattre avec nous.