Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesConstruction des savoirs
Technique :
edito
Le 5°Printemps des Universités populaires à Bruxelles
Message d’Alain Leduc. Université Populaire de Bruxelles
jeudi 10 janvier 2013
publié par Madeleine Abassade

L’UP de Bruxelles ne prétend détenir aucune vérité particulière sur ce que serait une « bonne » ou une « mauvaise » Université Populaire.

Nous sommes bien au contraire attachés à la diversité des contextes, des objectifs et des modalités d’intervention des différentes UP, et c’est ce qui fait leur richesse.

Nous cultivons même cette diversité en notre sein, par des modes d’intervention et des publics très variés.

À l’issue du 5ème printemps que nous avions organisé en 2010, nous avions édité un numéro spécial de notre publication (le Fil Rouge) exprimant notamment les différences entre notre conception de l’éducation populaire et celle de Michel Onfray, non pour polémiquer de manière stérile, mais au contraire pour ouvrir et alimenter le débat. Cette publication est gratuitement téléchargeable ici : http://ep.cfsasbl.be/spip.php?article28 ou peut vous être envoyée en format « brochure » sur simple demande.

Pour alimenter le débat sur la diversité des approches, nous avions notamment produit deux premiers articles à partir de notre expérience et de notre vision :

- « La rigueur de l’université sans l’élitisme, l’ancrage populaire sans populisme » Rose Marie Geeraerts, Alain Leduc

- La tension entre « université » et « populaire » Myriam Azar

Ils constituent une modeste contribution aux débats qui traversent les UP. Nous n’avons ni la plume des grands auteurs, ni la rigueur scientifique des chercheurs universitaires. Nous analysons et écrivons à partir de nos expériences et nos pratiques d’éducation populaire. Nous vous en souhaitons bonne lecture, et serions très heureux de recevoir vos réactions.

Avec nos plus fraternelles salutations,

Alain Leduc

CFS asbl (association agréée d’éducation populaire)

UP de Bruxelles


Répondre à cet article