Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesPsychiatrie et alentours
Semaine d’information en santé mentale 2013
Les Assises Citoyennes pour l’Hospitalité en Psychiatrie
Conférence de presse du collectif des 39
mercredi 20 février 2013
publié par Madeleine Abassade

Vendredi 15 mars 2013 à 15h 141 rue de Charenton, Paris 12ème

En vue de la semaine d’information en santé mentale qui se tiendra du 18 au 24 mars, le collectif des 39 tiendra une conférence de presse le vendredi 15 mars 2013 à 15h00 au 141 rue de Charenton, Paris 12ème.

Nous ferons le point sur la période politique actuelle, les actions menées (le dernier appel des 39, l’audition par la commission parlementaire sur la santé mentale le jeudi 21 février 2013 etc.) et les échéances à venir. A cette occasion, en partenariat avec les CEMEA, nous lancerons officiellement les Assises Citoyennes pour l’Hospitalité en Psychiatrie et dans le Médico-social qui se tiendront les vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2013 à Villejuif.

Ces Assises auront un double enjeu. D’une part rassembler l’ensemble des personnes concernées par la souffrance psychique et la folie : professionnels, usagers, familles et proches, artistes et citoyens pour peser politiquement sur les échéances politiques à venir. D’autre part, légitimé par son audience et ses actions menées depuis cinq ans le collectif des 39, avec toutes les personnes réunies, entend sensibiliser les élus de la République aux enjeux fondamentaux pour notre démocratie qui sont contenus par les questions que posent le soin et l’accompagnement en Psychiatrie et en santé mentale (des enfants aux adultes, du champ sanitaire au champ médico-social, en passant par le champ social et de la culture).

Ces Assises marqueront une étape nouvelle de notre action contre les dérives sécuritaires [1]introduites par la loi du 5 juillet 2011 dont nous exigeons l’abrogation. Etape également pour penser et agir sur la mise à mal des métiers du soin psychique où la souffrance individuelle et des équipes se développe au fur et à mesure que le sens de leur action se perd.

La future loi de santé mentale prévue pour l’automne se doit d’être en rupture avec l’héritage sécuritaire et gestionnaire de la période politique précédente. Dès lors, il est nécessaire de faire des propositions à partir des témoignages et des controverses pratiques qui seront débattues dans les ateliers des Assises. Nous devons poursuivre et transformer le mouvement engagé afin de témoigner et de partager tous ensemble autour des pratiques concrètes, des difficultés et empêchements, des résistances et inventions pour que l’hospitalité constitue une des valeurs fondamentales de notre société.

http://www.collectifpsychiatrie.fr/

[1] Garde à vue psychiatrique de 72 heures, soins ambulatoires sous contrainte, fichier des antécédents médicolégaux et de passages en Unité pour Malades difficiles…


Répondre à cet article