Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesDémocratie
RASSEMBLEMENT
POUR LA LIBERATION DE MUMIA ABU-JAMAL
MERCREDI 3 AVRIL 2019 . 18H . PARIS PLACE DE LA CONCORDE .
mercredi 27 mars 2019
publié par Marc Lacreuse

POUR LA LIBERATION DE MUMIA ABU-JAMAL

RASSEMBLEMENT MERCREDI 3 avril (18 HEURES)

à proximité de l’ambassade des États-Unis PLACE DE LA CONCORDE A PARIS

angle jardin des Tuileries / rue de Rivoli

***************************

Comme vous le savez, le Procureur de Philadelphie a décidé de contester la décision de justice donnant à Mumia Abu-Jamal le feu vert au processus de révision de son procès. Cette décision attendue depuis 37 ans pourrait ainsi être remise en cause si l’appel du procureur, salué par le syndicat mafieux de la police (FOP), trouvait une oreille complaisante de la juridiction qui examinera ce recours. A l’évidence, rien n’arrête l’acharnement de ceux qui n’ont toujours pas digéré que Mumia n’ait pas été exécuté.

Mumia aura 65 ans le 24 avril …

Comme chaque année nous vous invitons à lui adresser une carte postale de votre région à l’occasion de son anniversaire … Plusieurs recommandations : écrivez en anglais ou en français, soyez brefs et ne faites aucune référence à la mise en cause de l’Administration pénitentiaire et des autorités américaines. Glissez votre courrier ou votre carte postale dans une enveloppe blanche. N’oubliez pas de mentionner votre adresse au dos et de l’affranchir (1,30 € jusqu’à 20 gr). Malgré ces précautions, l’Administration ayant tout pouvoir de censure, votre courrier ne lui parviendra peut-être pas ou vous sera renvoyé. Ne vous offusquez donc pas si vous ne recevez aucune réponse, et ce d’autant que Mumia n’a que très peu de moyens financiers et matériels pour vous remercier. N’hésitez cependant pas à écrire car cette démarche constitue à la fois un moyen de pression sur les autorités américaines et de protection pour Mumia.

Adresse postale :

SMART COMMUNICATIONS / PADOC

Mumia Abu-Jamal # 8335

SCI Mahanoy, PO Box 33028

St Petersburg, Florida 33733 (USA)

Le Courrier des prisonniers de Pennsylvanie est toujours sous haute surveillance … Depuis juillet 2018, l’administration pénitentiaire de Pennsylvanie a systématiquement ouvert et dupliqué toute la correspondance juridique échangée entre les détenus et leurs défenseurs. Cette violation flagrante du secret professionnel de l’avocat, officialisée par le gouverneur Tom Wolf, a été contestée par une plainte conjointe déposée par American Civil Liberties Union, Abolitionist Law Center, Pennsylvania Institutional Law Project, Amistad Law Project.

Après seulement une journée de témoignage devant la Cour fédérale, le ministère pénitentiaire de Pennsylvanie a annoncé qu’il cessait de photocopier et d’entreposer le courrier légal des détenus. Ce revirement soudain est une victoire majeure pour les détenus et les organisations abolitionnistes. La décision d’ouvrir, de copier et de stocker le courrier légal des détenus était l’une des nombreuses mesures répressives justifiées selon le gouverneur Wolf par une "épidémie" de maladies dues à l’exposition du personnel à des "drogues synthétiques" qui étaient introduites clandestinement dans les prisons. Mais il n’y a eu qu’un seul cas avéré d’exposition d’un agent, ce qui confirme que la répression visait en fait à étouffer la rébellion et les grèves de détenus au printemps 2018 qui protestaient contre leurs conditions inhumaines de vie en prison.

Le courrier personnel des prisonniers continue toutefois d’être acheminé à Smart Communications en Floride, où il est photocopié et renvoyé dans les prisons de Pennsylvanie. L’administration a accordé un contrat de 4 millions de dollars à cette société en charge de ce travail de surveillance et a dépensé plus de 40.000 dollars pour doter de télécopieuses toutes les prisons d’Etat de Pennsylvanie ... Et les mesures punitives sont toujours en place à l’exemple de la suppression de la prise de photos des détenus avec leurs familles et amis lors des visites.

L’Etat américain de Californie décide de suspendre les exécutions …

La Coalition mondiale contre la peine de mort, dont le Collectif français LIBERONS MUMIA est membre, se félicite du moratoire sur les exécutions annoncées par le gouverneur de l’État de Californie, Gavin Newsom. La Californie compte 737 personnes en instance d’exécution, soit environ le quart des condamnés à mort aux États-Unis. C’est le plus grand couloir de la mort de l’hémisphère occidental. "La peine de mort est incompatible avec nos valeurs fondatrices et atteint au plus profond l’idéal que représente le fait d’être californien", a déclaré le gouverneur. "Tuer une personne de façon intentionnelle est immoral. Je n’autoriserai l’exécution d’aucun détenu", a ajouté cet opposant à la peine de mort, qui dirige la Californie depuis janvier dernier. Pour mettre en concordance sa parole avec ses actes, Gavin Newsom a signé un décret mettant fin au protocole d’injection mortelle et annoncé que la salle des exécutions de la prison de San Quentin était en voie de démantèlement. La Californie rejoint ainsi le Colorado, l’Oregon et la Pennsylvanie dans la liste des États américains ayant décrété un moratoire sur les exécutions, en plus des 20 Etats qui ont déjà aboli la peine de mort dans leurs législations.

Exigeons la libération de Janet et Janine AFRICA et les autres membres de MOVE toujours incarcérés après 40 ans de prison …

Debbie AFRICA a été libérée le 16 juin 2018 … Quatre mois plus tard, en octobre, son mari, Mike AFRICA Sr, était libéré à son tour. Malheureusement, Janet et Janine AFRICA, les compagnes d’infortune de Debbie, n’ont pas bénéficié de la même clémence de la part du Conseil de probation de Pennsylvanie alors que les autorités pénitentiaires et le procureur de Philadelphie avaient également donné un avis favorable à leur libération. Outre Janet et Janine Africa, trois autres membres de MOVE sont toujours incarcérés, deux (Merle et Phil Africa) étant décédés en détention. Les cinq membres survivants (Janet, Janine, Chuck, Eddie et Delbert Africa), bien qu’admissibles à une libération conditionnelle depuis 2008, se sont vu refuser cette mesure d’humanité à plusieurs reprises. Pour en savoir plus sur l’histoire de la communauté MOVE, cliquez sur ce lien : http://www.move-thestory.com/ Mumia Abu-Jamal, alors jeune journaliste, avait pris fait et cause pour cette communauté. Aujourd’hui encore, il dénonce l’injustice et l’acharnement dont sont victimes Janet et Janine et leurs frères qui croupissent en prison. Il appelle à leur libération immédiate. Comme lui, nous vous invitons à signer et à faire signer la carte-pétition - télécharger la carte - exigeant leur libération. Cette carte, à l’attention du Président du Conseil de probation et de libération de Pennsylvanie a été éditée à 5.000 exemplaires. Vous pouvez la reproduire par tirage papier ou vous la procurer, gratuitement et en nombre, en passant commande à l’adresse suivante : contact@mumiabujamal.com

Projection du film "LINDY LOU" sur la peine de mort aux Etats-Unis Parrainé notamment par Amnesty International et le Collectif français LIBERONS MUMIA, ce film réalisé par Florent Vassault est à l’affiche :

- à Romorantin (41) au cinéma Le Palace le jeudi 28 mars (20h30) en présence de Claude Guillaumaud-Pujol du Collectif français "LIBERONS MUMIA", et ancienne professeure d’université spécialiste des Etats-Unis, qui animera le débat d’après projection.

- à Sète (84) au cinéma LE COMEDIA le mercredi 17 avril (19h30). La projection sera suivi d’un débat avec Jean Solbès, animateur du Collectif de Thau "LIBERONS MUMIA", ancien conseiller aux Nations Unies et spécialiste de la civilisation américaine

*****************

COLLECTIF FRANÇAIS "LIBÉRONS MUMIA !" rassemblant une centaine d’organisations et de collectivités publiques MEMBRE DE LA COALITION MONDIALE CONTRE LA PEINE DE MORT Courriel : contact@mumiabujamal.com Site Web : www.mumiabujamal.com

*********


Répondre à cet article