Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesConstruction des savoirs
Passerelles entre l’éducation populaire et le monde universitaire
L’axe "Education Populaire" de l’Université Coopérative de Paris. Par Nicolas FASSEUR
jeudi 20 décembre 2012
publié par Madeleine Abassade

Au regard du calendrier, la publication de cet article nous informant sur l’Université Coopérative de Paris UCP (voir pièce jointe), et la présentation de l’axe " Education Populaire " par son responsable Nicolas FASSEUR est décalée : la rentrée universitaire est déjà largement dépassée. Cette information étant restée en panne quelque part dans mon ordinateur...

Cependant, en choisissant de les publier aujourd’hui sur notre site, il s’agit d’une part de rappeler l’existence de l’UCP, en échos à l’intervention d’une participante à la journée "l’Education Populaire, avenir d’une utopie" [1], qui s’est tenue le 18 décembre au Grand Parquet et, d’autre part, d’inviter Nicolas FASSEUR, militant de l’Education Populaire, universitaire, chercheur et pédagogue de longue date, à continuer de nous tenir informés des avancées de cette "Université expérimentale fondée sur le principe de coopération" et de l’en remercier par avance.

Madeleine Abassade

UCP Présentation de l’axe « Education populaire » par Nicolas FASSEUR

« L’axe « éducation populaire » de l’Université coopérative de Paris (UCP) est le prolongement du geste expérimental de l’Université populaire de Paris VIII.

L’idée de passerelles entre l’éducation populaire et le monde universitaire n’est pas réellement nouvelle en soi, il suffit de se pencher un instant sur l’entremêlement de leurs deux histoires pour le constater. Nous pourrions alors nous contenter de ces héritages, et pourtant, compte tenu de l’actuelle situation politique, cela semble être peu envisageable !

Avant toute chose, nous devons nous positionner sur ce que nous entendons par « éducation populaire ». Sa définition est ici volontairement éloignée des conceptions de l’éducation tout au long de la vie se déclinant en éducation formelle, informelle et non-formelle. Elle s’approche plutôt de l’hypothèse d’une éducation populaire en tant que travail de la culture dans une visée de transformation sociale, économique et politique. Cette hypothèse a l’avantage d’associer l’éducation populaire à la dynamique, à la mise en mouvement de nos sociétés. De plus, elle situe l’éducation populaire dans la relation entre l’économie et le politique et questionne, de ce fait, la notion du travail en démocratie.

Cependant, elle paraît moins claire sur la question éducative, est-elle perçue uniquement sous l’angle de la transmission ? Est-elle au moins éducative ?

L’axe « éducation populaire » de l’Université coopérative de Paris se propose de travailler les différents aspects de cette hypothèse en organisant le plus régulièrement possible des moments où seront articulés des conférences, des débats critiques bienveillants et des ateliers.

Ateliers ! Oui car il s’agit bien ici de produire de la matière à penser l’éducation populaire du XXIème siècle. Cet axe se veut être un laboratoire de réflexion, d’expérimentation, un « réservoir d’idées » ou think tank de l’éducation populaire. Ce réservoir s’alimentera par un réseau ouvert, où il sera possible à tous d’apporter sa contribution quel que soit son niveau d’étude : du non-diplômé jusqu’au professeur des Universités. De la matière à penser produite par tous et disponible pour tous est une manière singulière de concevoir le think tank et nous le revendiquons fortement. Il n’est pas réservé aux experts, ni aux élites, il est tout simplement, de par sa forme et de par son objet, populaire.  »

Nicolas FASSEUR, Responsable de l’axe « Education populaire »

Ressources, recherche, histoire-éducation populaire : http://www.ucp-paris.org/ressources-recherche/histoire-et-education-populaire/

http://www.ucp-paris.org/equipe-contacts/

[1] Pour retrouver l’article sur ce site : http://www.mille-et-une-vagues.org/...


Répondre à cet article
Documents joints à cet article :