Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesDémocratie
LE COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CITOYENNES ( CAC ) PROPOSE UNE JOURNEE D’ETUDE
QUELLES ALTERNATIVES, POUR QUELLE TRANSITION ECOLOGIQUE, SOCIALE ET CULTURELLE ?
SAMEDI 19 MARS 2016
mercredi 9 mars 2016
publié par Marc Lacreuse

LE COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CITOYENNES

PROPOSE

UNE JOURNEE D’ETUDE ....

----------------------------

Quelles alternatives, pour quelle transition écologique, sociale et culturelle ?

Journée de travail samedi 19 mars 2016 - 9h30/16h30 - 75011 Paris

Le débat public donne au mot écologie un sens essentiellement environnemental en le réduisant à la maîtrise de l’évolution du climat et l’amélioration de notre environnement. Les travaux menés par le Collectif des associations citoyennes en 2015, tout comme un certain nombre de réflexions plus globales (y compris le débat organisé par le CAC à l’occasion d’Alternatiba Paris le 27 septembre) montrent combien ce combat est vital à courte échéance. Il montre également que « pour rendre la terre, notre maison commune, habitable par tous ses habitants », on ne peut pas préserver l’environnement sans réduire les inégalités, abandonner la logique de croissance et d’accumulation qui domine aujourd’hui le monde, respecter les droits fondamentaux et la diversité des cultures, restaurer une éthique dans la conduite des affaires publiques et plus de démocratie participative, etc.

Le combat écologique inclut aussi le combat pour les droits fondamentaux, pour restaurer le vivre ensemble ou développer des logiques de coopération, promouvoir d’autres raisons de vivre et d’agir. Le Collectif des associations citoyennes souhaite aider à faire converger les actions qui sont menées dans ces différents domaines. Il en a la possibilité car il rassemble en son sein des associations qui agissent dans ces différents champs et se sont rassemblées autour des mêmes raisons d’agir.

Nous constatons cependant que sous les mêmes mots « d’alternatives », de « transition », de « système », au nom desquels chacun entend lutter, se cachent des sens différents, pas toujours explicités, et donc une certaine imprécision.

Il a donc paru utile d’organiser une journée de travail et de recherche commune pour approfondir la question, en s’appuyant sur les actions de terrain :

Quelles alternatives, pour quelle transition écologique, sociale et culturelle ?

Cette réflexion est d’autant plus urgente et nécessaire que le durcissement des politiques publiques nous oblige à approfondir les fondements de notre action.

Cette journée de travail se déroulera :

Samedi 19 mars, de 9h30 à 16h30

à la Fondation pour le progrès de l’homme, 38 rue Saint-Sabin 75011 Paris

Métro : ligne 5 Bréguet-Sabin ou 8 Chemin Vert - Bus 20 ou 65, arrêt Chemin Vert -Vélib Stationn° 11033 Face 23 Bd Richard Lenoir

Merci de confirmer votre participation en vous inscrivant sur ce formulaire en lien. De même si vous ne pouvez venir mais souhaitez être informé des débats et décisions, indiquez-le sur ce même formulaire.

Solidairement,

Didier Minot

Déroulement de la journée

9h30 Accueil

10h00 Début des travaux et introduction de la journée

10h30 Travail en 3 ateliers :

Ø Quelles alternatives ?

En quoi les actions que nous menons, dans nos multiples domaines d’activités, sont porteuses d’alternatives, en réponse à quelles situations, discours ou aspirations ? Quelle solidarité, conçue comme une réciprocité et une responsabilité partagée ? Quelle économie solidaire porteuse de ces dimensions, face à la promotion de l’entrepreneuriat social ? Comment construire sur ces bases des réponses communes entre associations et collectivités citoyennes ?

Ø Quelle transition écologique, sociale et culturelle ?

Quelles formes de progrès et de développement sont nécessaires pour rendre la terre habitable pour tous ses habitants ? Est-il pertinent de parler de transition écologique et sociale, et transition vers quoi ? Comment repenser ensemble les processus politiques nécessaires pour répondre aux risques écologiques ? Quelle économie au niveau national et international ?

Ø Quelle écologie des relations humaines ?

Quelles valeurs et quels principes d’action sont mis au premier rang par les actions citoyennes et les Communs ? Comment nous libérer de la colonisation de notre imaginaire et de notre intimité par les médias, la publicité, le big data ? Comment développer une éducation émancipatrice à travers les actions associatives, l’école, des médias libres, etc. ? Quelle éthique, quels principes d’action, quelles formations sont nécessaires pour lutter contre la récupération ou la banalisation des actions ?

13h00 repas auberge espagnole

14h00 Restitution des ateliers

14h45 Réaction du grand témoin : Celine Braillon

Quel éclairage apporte le travail de la matinée par rapport aux questions posées ? Portée et limites des actions citoyennes. En quoi les actions citoyennes sont indispensables, et sont elles suffisantes ? Quelle articulation entre les actions citoyennes et les pouvoirs publics ?

15h15 Débat général

16h15 Conclusion et mise en perspective

16h30 fin des travaux

--------------------

CONTACTS ET RENSEIGNEMENTS :

contact@associations-citoyennes.net

------------------------


Répondre à cet article