Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteMéthodologie Outils et modes d’action d’éducation populaire
Quand des associations et des équipements d’éducation populaire s’emparent des questions de société...
à Martigues et ailleurs.
mercredi 10 février 2016
publié par Christian Maurel

Quand des associations et des équipements d’éducation populaire s’emparent des questions de société....

Au delà de la pratique d’activités de loisirs - qui ont toutes leurs raisons d’être et qui constituent des supports essentiels de rencontre, quelques fois d’engagement et d’émancipation pour des personnes qui y font souvent leurs premiers pas -, les associations, mouvements et structures d’éducation populaire de proximité doivent garder une fenêtre largement et constamment ouverte sur le monde et sur les questions de société.

Ouvrir le débat, prendre conscience des rapports sociaux dans lesquels nous sommes pris, comprendre que rien n’est figé, que nous ne sommes pas à "la fin de l’Histoire", comme a voulu nous le faire croire un certain Francis Fukuyama au moment de la chute du mur de Berlin , et se donner les intelligences et les forces pour dé-serrer un tant soit peu l’étau des dominations et des inégalités, c’est une des missions essentielles de l’éducation populaire.

Dans un monde en tension, crise et bouleversement, en mains endroits, des militants, bénévoles et salariés de l’éducation populaire s’emparent des questions les plus sensibles, créent des alliances avec des forces vives, relèvent le gant d’une nécessaire transformation d’un monde qui ne peut rester plus longtemps dans la situation que nous lui connaissons.

Il y a quelques jours à Marseille dans les locaux de la Fédération Léo Lagrange, c’est plus de trente personnes qui répondent à l’invitation de professeurs de philosophie organisés en collectif et qui proposent aux équipes d’animation de les aider à animer une réflexion et des débats avec les habitants sur les questions de laïcité, de démocratie et de société.

Nous venons, aujourd’hui même, de publier sur notre site une initiative prise par l’Université Populaire de Bordeaux (rubrique "monde du travail") qui, en partenariat avec le syndicat CGT, se propose d’ouvrir une discussion sur le sort de salariés de Goodyear condamnés à de lourdes peines de prison.

Et maintenant, nous portons à la connaissance de nos lecteurs une proposition de la Maison des Jeunes et de la Culture de Martigues dans les Bouches-du-Rhône qui invite à se pencher sur "la victoire des Fralib". Cette structure labellisée à juste titre "fabrique des initiatives citoyenne", n’en est pas à son coup d’essai. Elle a su développer un partenariat opérationnel et intellectuel riche et large sur des questions aussi différentes que la santé, l’accueil des réfugiés, la situation de la Grèce, les effets de la mondialisation, les luttes sociales .... Pour la MJC de Martigues, la politique, au sens le plus noble du terme, cela se passe dans les partis, au conseil municipal, mais cela commence sans doute dans les associations et dans la société civile proches des habitants... à condition de s’en donner le projet et les moyens.

Consulter le document joint.

Christian Maurel.


Répondre à cet article
Images jointes à cet article :
  • Taille : 2393 par 3279
  • Poids : 1.7 Mo
  • Format : JPEG