Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesInternational
STOP TAFTA-CETA
Mobilisation le samedi 15 octobre 2016.
lundi 10 octobre 2016
publié par Christian Maurel

STOP TAFTA-CETA. Appel à mobilisation des associations, citoyens, élus, partis politiques…

Samedi 15 octobre de 15 octobre à 18h à Aix-en-Provence, Allées provençales.

L’Union Européenne négocie depuis 2013 un accord de commerce et d’Investissement avec les Etats-Unis, le TAFTA.

Depuis 2013, une large mobilisation s’est mise en place contre ce projet.

Une pétition européenne a été signée par 3,4 millions de personnes et 800 collectivités se sont déclarées hors Tafta en France.

Les négociations en sont ralenties, mais contrairement aux annonces du gouvernement français, elles continuent !

Simultanément l’Union européenne va signer un traité similaire avec le Canada : le CETA, cousin germain du TAFTA.

Nos dirigeants nous prennent pour des idiots !

URGENCE A SE MOBILISER.

Le texte du CETA doit être approuvé par le conseil des ministres de l’Union Européenne le 18 octobre puis signé le 27 octobre avec le CANADA.

Il sera proposé à la ratification par le Parlement Européen dans les mois suivants et mis en œuvre immédiatement avant que les Parlements de chaque État s’expriment à leur tour !

C’est un déni total de démocratie.

Le CETA est un accord aux conséquences aussi nocives que le TAFTA.

Il est le cheval de Troie des multinationales dans l’Union Européenne, dangereux pour l’agriculture, la santé, le climat, la démocratie, l’emploi, les services publics, etc…

CETA, comme TAFTA, prévoit, lui-aussi, un mécanisme d’arbitrage privé qui permet aux entreprises d’attaquer les États quand elles estiment que la législation, les normes sanitaires,sociales, environnementales…nuisent à leurs profits. De plus, un mécanisme de « coopération réglementaire » permet aux multinationales d’intervenir dans l’écriture des lois et réglementations …à leur profit bien sûr !

Affirmer que le CETA et le TAFTA n’ont « rien à voir l’un avec l’autre » ne résiste pas à l’analyse car 81% des entreprises états-uniennes opérant en Europe ont/sont aujourd’hui des filiales actives au/du Canada. Ainsi, elles pourront utiliser le CETA pour obtenir ce qu’elles espèrent. C’est une mystification !

Les collectifs Stop Tafta-CETA de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Gard appellent à participer à la journée d’action nationale de lutte contre les traités de libre échange.

Au programme : stands d’information, exposition, prises de parole, sketches de rue, contact avec le public, musique…


Répondre à cet article