Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteThèmesEducation Populaire & Palestine
Sabastiya, un village où il fait bon vivre en compagnie de l’histoire
Des archéologues au service de l’occupant
samedi 25 novembre 2017
publié par Madeleine Abassade

L’article de Julie Couzinet [1]sur la menace de voir Sébastiya, village palestinien, transformé en Parc National par l’Etat d’Israel, montre à quel point un pays colonisateur ne cesse d’empiéter sur les vies de celles et ceux qu’il veut soumettre.

Chaque-fois que nous sommes allés en Palestine, nous avons été heureux de retrouver Sébastiya et ses habitants. Jusqu’à quand, pourrons-nous encore nous réjouir ?

Sabastiya est un des villages les plus charmants de Palestine, où les voyageurs aiment se reposer dans des maisons confortables qui s’inscrivent dans le paysage archéologique dont certains vestiges, qui datent du III ° siècle, côtoient une esplanade qui parfois se transforme en erre de jeux où se retrouvent de jeunes habitants.

A l’heure où la voix du Muezzin accompagne le lever du soleil, il est agréable de monter sur les hauteurs de Sabastiya, contempler la luminosité des pierres ancestrales qui se réveillent et offrent leurs reflets. Puis, tranquillement, redescendre vers le centre du village où les enfants, vêtus de leurs blouses d’écoliers, se préparent à partir. Nulle part ailleurs, je n’ai vu, en une telle proximité avec nos vies ordinaires, l’histoire d’hier continuant d’exister.

Il arrive que la promenade se transforme en inquiétude, la contemplation est gâchée, la libre quiétude bafouée, les jeux joyeux sur l’esplanade rendus impossibles, chaque fois que des soldats armés de l’Etat d’Israel, avec leur véhicule de guerre, campent devant les vestiges et assombrissent la luminosité des pierres.

Les vestiges archéologiques de Sebasté, se trouvent en territoire palestinien occupé, sur la commune de l’actuelle Sébastiya. Les archéologues se sont mis au service du « gâchis d’un patrimoine commun », comme l’écrit Julie Couzinet.

Vouloir transformer cet espace en Parc National, et l’ensemble de ce site historique où les villageois cueillent leurs olives comme avant eux le faisaient leurs ancêtres, serait, là encore et aussi, la négation de la vie qui se perpétue en Palestine.

M. Abassade

-  En bas de cette page, vous trouverez l’article de Julie Couzinet : « A Sabastiya (Palestine), la Bible au service de l’occupation. »

[1] de Julie Couzinet : « A Sabastiya (Palestine), la Bible au service de l’occupation. », texte en pièce-jointe à cet article


Répondre à cet article
Documents joints à cet article :
Messages de forum :
Sabastiya, un village où il fait bon vivre en compagnie de l’histoire
mercredi 9 janvier 2019
Julie Couzinet

Bonjour,

Cet article n’est pas de Julie Couzinet mais de KÉVIN TREHUEDIC, Chercheur à l’Institut français du Proche-Orient (IFPO), département archéologie et histoire de l’Antiquité. Merci de bien vouloir changer votre article. https://orientxxi.info/magazine/sam...




Répondre à ce message