Education populaire & Transformation sociale !
Offre Civile de Réflexion
Accueil du siteMéthodologie Outils et modes d’action d’éducation populaire
Une MJC, des associations, des artistes, des intellectuels et des citoyens qui s’engagent...
Solidarité avec la Palestine et les migrants.
Café Associatif à Martigues.
jeudi 4 février 2016
publié par Christian Maurel

La MJC de Martigues accueille le Café associatif "Le Rallumeur d’étoiles" Jeudi 11 et vendredi 12 février 2016 : deux soirées musicales, solidaires et conviviales.

Jeudi 11 février : SOLIDARITÉ AVEC LA PALESTINE.

- 16h Ouverture des portes, ateliers enfants, crêpes…

- 17h Réunion du collectif Palestine : point sur la vie du collectif, Campagne BDS, accueil d’enfants palestiniens cet été et stand Palestine (kéfiés, huile d’olive…).

- 18h Conférence animée par Pierre Stambul, membre du Bureau National de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix) et Mustafa Mohamed, urbaniste palestinien.

Pierre Stambul est coprésident de l’UJFP fondée en 1994 : parce que la guerre menée par l’État d’Israël contre le peuple palestinien n’est ni communautaire, ni raciale, ni religieuse, mais coloniale, il est d’important qu’il y ait une composante juive dans le mouvement de solidarité pour la Palestine. L’UJFP fait siennes 3 grandes revendications palestiniennes : liberté (fin de l’occupation, de la colonisation, destruction du mur, libération des prisonniers, fin du blocus de Gaza), égalité des droits entre Palestiniens et Israéliens, justice (droit au retour des réfugiés).

L’UJFP appelle au BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) sur ces bases. Elle combat l’idéologie sioniste et considère que la politique israélienne est criminelle contre les Palestiniens et suicidaire pour les Juifs. Elle combat aussi la complicité des différents gouvernements avec l’apartheid israélien et les lois discriminatoires. Elle dénonce les déclarations assimilant toute critique d’Israël à de l’antisémitisme.

Pierre Stambul est l’auteur de deux livres "Israël/Palestine. Du refus d’être complice à l’engagement" (2012) et "Le sionisme en questions" (2014). Il revient d’un voyage en Cisjordanie. Il parlera de la situation de la Palestine fragmentée et meurtrie par l’occupation, expliquera pourquoi le sionisme est un obstacle à toute paix juste, et donnera quelques pistes sur les tâches du mouvement de solidarité.

- 20h Restauration-buvette sur place à petits prix. Repas Palestinien.

- 21h Concert de châabi : FLOUKA. Une voix rauque et des textes qui visent juste, Flouka dénonce les injustices, les discriminations, décortique la société française, nous parle de l’Algérie...

Vendredi 12 février : SOLIDARITÉ AVEC LES MIGRANTS.

- 16h Ouverture des portes, ateliers enfants, crêpes…

- 17h « Paroles de militant(e)s » atelier d’écriture animé par Nadia Bendjilali. Nous proposons un moment et un endroit où déposer nos paroles, nos pensées et nos imaginaires sur la transformation du Monde. Un atelier pour accueillir les mots d’écrivains penseurs : sûrement Edouard Glissant et Erri de Lucca, en tout cas ceux qui proposent un chemin entre littérature, sociologie et histoire, poétique ou essai, ceux qui pourraient nous offrir un filet pour poser nos mots, faire l’expérience d’une écriture proche de nos préoccupations, juste à côté de celles-ci…

- 19h Réunion publique RESF Réseau Éducation Sans Frontières / LDH Ligue des Droits de l’Homme / Collectif Solidarité Roms : actualité des politiques migratoires et hommage à Fati et Liliane.

- 20h30 Restauration-buvette sur place à petits prix. Collecte pour des familles sans-papiers de Martigues (enfants de l’école Romain Rolland, du collège Paul Eluard et du lycée Langevin).

- 21h Concert : Christian PACCOUD auteur-compositeur-interprète, accordéoniste. Rarement on aura autant approché l’idée de la chanson populaire : celle qui parle du peuple, qui parle au peuple, qui prend aux tripes, dont on reprend et mémorise sur l’instant chaque refrain en une sorte de chronique chantée d’un peuple qui doute mais qui lutte, qui peine à souffler les braises de la révolution. Paccoud est un poing dans la gueule, un choc, un crachat dans la soupe. Oui, la chanson de Paccoud est baume pour les bobos de l’âme, les maux de la société. C’est la pharmacopée de l’absolue dignité !

- Et pendant les 2 jours sur les murs de la MJC : exposition des œuvres de Sania. Sania est artiste peintre autodidacte. Ses toiles, conçues autour des thématiques de l’identité et de l’exil, plaident la défense de la liberté de circulation, la dignité des personnes, le respect des droits des migrants, la fermeture des prisons pour étrangers, les droits des Chibanis, la justice pour les victimes de violences policières, la liberté et la dignité pour le peuple palestinien... Ses œuvres témoignent de son combat contre la précarité, le racisme et la xénophobie.

Pour une présentation plus agréable, voir le document joint.


Répondre à cet article
Documents joints à cet article :