LA LETTRE D’ARDECHE IMAGES / FEVRIER 2018
LES ACTIVITES A VENIR ...
le film documentaire : formation, création, diffusion ...
mercredi 21 février 2018

LA LETTRE D’ARDECHE IMAGES

---------------------------------

À Lussas, le mois de février est celui où se fabrique le film collectif.

Un film... d’auteurs, conçu, réalisé à douze, sans concession au juste milieu, au consensus... Où chacun doit défendre son envie, sa vision, son point de vue tout en travaillant avec les autres, en découvrant d’autres manières de faire, en acceptant d’être contredit, surpris, déplacé. Autant dire un pari, un rêve improbable qui prend forme malgré tout chaque année et, après 1 mois et demi de tournage et de montage ensemble, devient film.

Un film risqué, qui a été osé néanmoins, qui engage ceux qui l’ont tenté, qui s’engage.

Cette année, les étudiantes, étudiants en réalisation de la 18e promotion auront travaillé autour de la question du "refus". Cette notion même aura été débattue, remise en cause, confrontée à l’imaginaire, au présent de la résistance, à des luttes, à l’enfance. De toutes ces pistes, des rencontres qu’elles ont rendues possibles, naitront des images et des sons auxquels le montage qui débute le 22 février donnera une forme, une pensée renouvelée. Le 17 mars 2018 dans la salle de cinéma de Lussas, le film sorti le jour même des salles de montage, sera projeté en public. Un exercice sans filet.

Comme toujours dans cette école, les intervenants sont les premiers partisans de l’aventure. Les premiers à s’engager sans compter, à mettre leurs connaissances, leur patience, leur imagination, leur enthousiasme au service de ceux qu’ils accompagnent. Que soient particulièrement remerciés ici, pour ce qui est du film collectif, le réalisateur Xavier Christiaens et la monteuse Agnès Bruckert.

À partir d’avril, les étudiants en réalisation se consacreront à leur film de fin d’études puis à l’écriture de leur film d’après. Un projet initié en début de parcours, nourri de la pratique, de la confrontation permanente des films et des idées, de l’intensité de ces huit mois passés à Lussas, et qui sera présenté au mois d’octobre prochain à des producteurs venus de la France entière. Parce que le pari de Lussas, de son école documentaire, est de ne pas jamais renoncer à l’exigence artistique tout en suscitant les moyens concrets pour la faire exister. C’est ainsi que depuis une dizaine d’années, les Rencontres Premiers Films et la collection Primavera ont donné naissance à près d’une centaine de premiers films portés par des auteurs issus des formations proposées ici. Parmi la dernière moisson, les films de Clémence Davigo, Artem Iurchenko, Pierre Tonachella, tous trois étudiants de la 15e promotion dont nous attendons de très heureuses nouvelles, tandis que nous célébrons la présence à la Berlinale 2018 du Fils, le deuxième film de Alexander Abaturov, passé par le Master en 2011 et qui a accompagné les étudiants de 2018 dans leur premier exercice de réalisation.

Quant aux étudiants de l’option production du Master et aux stagiaires des Fondamentaux de la production, ils participent de la création d’une nouvelle génération de producteurs, dédiés aux œuvres documentaires, prêts à se battre, à se regrouper, pour les faire exister.

Chantal Steinberg Actions

---------------------

Taxe d’apprentissage 2018 // Derniers jours

TAXE D’APPRENTISSAGE : SOUTENEZ l’école documentaire de Lussas

Dans le cadre de vos activités professionnelles, vous êtes assujettis au versement de la taxe d’apprentissage. En vous libérant de cet impôt au profit de l’école documentaire d’Ardèche images, vous accompagnez notre recherche de l’excellence au profit des étudiants et de leur environnement.

Grâce à votre soutien, Ardèche images peut garantir au Master2 Pro Documentaire de création rattaché à l’Université Grenoble Alpes

- des intervenants professionnels de haut niveau
- des investissements dans sa plateforme technique (modernisation et développement du parc de matériel audio-visuel et pédagogique).

MODE D’EMPLOI :

À l’école documentaire* de Lussas on apprend à regarder ce qui n’est pas l’immédiatement visible. À expérimenter avec les autres, à faire des films qui engagent ceux qui les font, à produire des films d’auteurs. À l’école documentaire de Lussas, le travail et la vie ne sont pas séparés. On vit en filmant, on filme la vie.

Les étudiants du Master (12 étudiants en réalisation à Lussas pendant 8 mois, 6 en production pendant 4 mois) viennent des quatre coins de France, des quatre coins du monde.

Des stagiaires en résidence d’écriture écrivent ici des films qui se tourneront aux quatre coins de France, aux quatre coins du monde. Les plus talentueux, les plus généreux des réalisateurs, des techniciens, des producteurs viennent partager leur expérience, leur savoir et faire de cette école, une école de la création.

Chaque année, des rencontres sont organisées entre jeunes auteurs et producteurs pour que des films libres, osés, voient le jour. De ces rencontres naissent des films dont nous sommes fiers : Je suis le peuple, Vivant, Les Âmes dormantes, Kelly, Une part de nous s’est endormie, J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd, Mirages, tant d’autres : une soixantaine au moins depuis 2004.

L’école documentaire de Lussas a besoin de soutien pour continuer d’être ce qu’elle est. L’apprentissage n’a pas de prix. Nous avons besoin de la taxe d’apprentissage.

* L’école documentaire d’Ardèche Images est soutenue par la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Région Auvergne Rhône-Alpes et le Département de l’Ardèche

L’école documentaire est ravie de vous annoncer l’ouverture des inscriptions au Master 2 documentaire de création (réalisation et production)

// Sous réserve de changement //

Ouverture de la plateforme « e-candidat » : 23 avril 2018 Fin de réception des dossiers de candidature : 16 mai 2018 Commission d’examen des dossiers et élaboration de la liste des admissibles : 24 & 25 mai 2018 Oraux pour l’admission : semaine du 18 au 22 juin 2018

-----------------------

 !

La 30e édition des États généraux du film documentaire se tiendra cette année du 19 au 25 août 2018. L’inscription des films est ouverte depuis le 15 janvier 2018 sur la plateforme Docfilmdepot.

Pour rappel, les ayants droit des films copyright 2017 ont jusqu’au 31 mars 2018 pour les inscrire dans l’une des trois catégories : Expériences du regard, Docmonde et International. Les films 2018 peuvent, eux, être inscrits jusqu’au 16 mai 2018.

Les Toiles du doc : CATALOGUE 2018

28 FILMS À DÉCOUVRIR, PARTAGER ET PROGRAMMER TOUTE L’ANNÉE

Des films soutenus par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, choisis par des programmateurs de différentes structures de diffusion de la région pour vous faire découvrir le cinéma documentaire dans sa singularité et sa diversité. Des films à programmer en présence de leurs auteurs, en séances commerciales ou non-commerciales.

Retrouvez toutes les informations sur notre site :

Contact : lestoilesdudoc@lussasdoc.org - 04 75 94 05 22

Les Toiles du doc : séances à venir

Le dispositif accompagne les structures qui souhaitent programmer des documentaires de la sélection Toiles du doc toute l’année en Auvergne-Rhône-Alpes. Quelques séances à venir :

- MERCREDI 28 FÉVRIER À 20h30 - LYON, SOFFFA

TOKYO BLUE, L’ENDROIT AU BORD DE LA RIVIÈRE de Sylvain Garassus - 72’ - 2014

projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur.

- SAMEDI 3 MARS À 10H - TRÉVOUX, Médiathèque La Passerelle

MAMAN COLONELLE de Dieudo Hamadi - 72’ - 2016

- JEUDI 8 MARS À 19H30 - VILLEURBANNE, MJC

IVG, 40 ANS APRÈS de Jean-François Raynaud et Yves Campagna - 52’ - 2014

projection suivie d’une rencontre avec les réalisateurs et de Valérie Radix du Planning familial de Villeurbanne

- JEUDI 15 MARS À 20H30 - DÉCINES, Ciné Toboggan, dans le cadre des Écrans du Doc

MAKALA d’Emmanuel Gras - 96’ - 2017

projection suivie d’une rencontre Skype avec le réalisateur

Plus d’informations dans Actualités et sur notre page Facebook.

- Le vendredi 23 février à 20 heures, retrouvez une nouvelle projection au CINÉMA REGAIN (Le Teil) organisée par les États généraux du film documentaire de Lussas dans le cadre d’un partenariat initié avec la communauté de communes Ardèche-Rhône-Coiron.

Vous aurez l’occasion de voir un des films documentaires projetés en avant-première, lors des derniers États généraux :

- BRAGUINO de Clément Cogitore (50’, sortie nationale le 1er novembre 2017)

La projection sera suivie d’une rencontre avec le producteur du film, Cédric Bonin, de la société SEPPIA et modérée par Nicolas Bole, coordinateur des États généraux du documentaire.

Synopsis

Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées 2 familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Ienissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche. Entre la crainte de l’autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l’immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d’un conflit ancestral.

-Séance spéciale avec les lycéens d’Aubenas / partenariat Le Navire

Le 26 janvier, Thomas Roussillon, réalisateur de Petites Mains a rencontré les élèves de la classe de première professionnelle vente/accueil du Lycée Marcel Gimond d’Aubenas au Cinéma Le Navire qui nous ouvrait pour l’occasion les portes de sa salle territoriale.

Le débat qui s’en est suivi entre les élèves et le réalisateur a permis de soulever des questions essentielles : Qu’est-ce qu’un documentaire de création ? Comment rendre compte de la lutte de ces femmes par le prisme du cinéma documentaire ? Quel point de vue adopter ? Que raconter et comment le faire à travers le montage ?

Une première qui devrait donner naissance à des rencontres plus régulières et un partenariat renforcé avec le nouveau complexe cinématographique Le Navire à Aubenas, inauguré le 20 janvier dernier.

Résidence d’écriture de printemps

La résidence d’écriture de printemps, qui aura lieu du 5 mars au 27 avril 2018, accueillera six stagiaires sélectionnés parmi de nombreuses candidatures : Shama Boutet, Laure Jaudon, Christian Lichiardopol, Laurence Saussez, Fleur Tognet et Jihane Tounsi-Roncato. La résidence sera encadrée par l’auteur-réalisateur Vladimir Léon. Nous aurons également le plaisir d’accueillir pour la première fois le réalisateur Vincent Pouplard qui accompagnera l’exercice de réalisation. Certains des participants en recherche de production seront conviés aux Rencontres Premiers Films en octobre prochain.

16 route de l’échelette 07170 Lussas - France Tél. +33(0)475942806 Fax +33(0)475942906 contact@lussasdoc.org

L’association Ardèche Images est conventionnée par : Préfet Région ARA Région ARA Département Ardèche